Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2007

Quand Mamina fait du couscous: et si c'était bon comme là-bas, dis?

Après une semaine de relâche pour cause de grève de la boîte mail de Mamina, (qui exige entre autres la semaine des 35 courriels et la retraite après 19 heures; à mon avis les négociations vont être âpres!), on pourrait croire que j'ai eu le temps de peaufiner tranquillement un petit billet introductif à la bouteille de la semaine. Que nenni! J'ai dû mettre les bouchées doubles pour finir dans les temps et m'immerger dans l'ambiance du menu. Alors, musique!

Idée de menu

...trabadja la moukère trabadja bono
trempe ton cul dans la soupière tu m'diras si c'est chaud
et si c'est chaud c'est qu'ça brûle si ça brûle c'est qu'c'est chaud
trabadja la moukère trabadja bono
Oh Oh vient dans ma guitoune
ah ah vient dans ma casba...

Dans la casba à Mamina, la Moukère des beaux quartiers berruyers, pour ce 21ème menu hebdomadaire, il y aura donc du couscous, mais pas n'importe lequel, un COUSCOUS DE COQUILLES SAINT JACQUES! C'est comme un couscous Garbit de là-bas, sauf qu'à la place du Garbit, tu décoquilles des Saint-Jacques. Ne pas oublier de retirer le corail, ça ressemble à une merguez!

Après s'être bien prélassé au bord de l'oasis, Mamina met le turbo, mais pas n'importe lequel non plus! Un adepte du tuning, boosté aux poivrons multicolores, un FILET DE TURBOT ARLEQUIN. Encore un plat que l'on pourra fredonner guilleret, avec Sophie et Magaly cette fois, les deux inoubliables interprètes de cette chanson dont on se demande si elle a vraiment existé un jour ou bien si c'est une erreur!

Wo-ho !
Arlequin-quin, Arlequin-quin, Arlequin-quin, dis-moi
D'où te vient ton bel habit tout en couleurs
Arlequin-quin, Arlequin-quin, Arlequin-quin, crois-moi
J'en voudrais un comme ça, dis fais-le moi
Arlequin-quin, Arlequin-quin, Arlequin
Arlequin-quin, Arlequin-quin, Arlequin

Imgp4346

Avec ces deux plats, aucun doute possible, un blanc! Un puissant, un fruité aux reins solides, un qui tient la route et qui se tient bien à table. Le Boulaouane de Mamina, je suis allé le chercher en Alsace, du côté des 3 châteaux d'Husseren, chez l'ami Bruno Schueller. Un Pinot Gris de Table 2004 victime du désagrément, probablement parce qu'il est trop bon, et qui mérite bien un couscous à défaut d'une choucroute (13€ sur Truegreatwines).

Pour clôturer en beauté, un  GATEAU TOP SLURP AU CHOCOLAT, mais pas n'importe lequel, un qui a la double garantie, Pierre Hermé et Top Slurp, ce qui n'est pas rien. Je dirais même plus, c'est déjà beaucoup, voire encore plus. Et cela va m'inciter à aller chercher un flacon supplémentaire à la cave. Et pourquoi pas un Vin doux rêveur de la Préceptorie de Centernach? Ce Maury rancio très moelleux, aux notes de tabac blond, n'attendait que ça pour se révéler (en vente 12€ au domaine).

Imgp4356

Au revoir les gâtés!

Olif

Commentaires

Rhooo ! le vin doux rêveur ! Bon, il est trop tôt pour boire ce Maury délicieux ... mais certainement pas pour courir chez Mamina, voir en détail ce couscous de la mer !
Bonne journée Olif
Hélène

Écrit par : Hélène (Cannes) | 29 novembre 2007

J'y cours aussi, voir ce menu de doux-rêve ! Et les sucreries "top slurp" il n'y en a pas des masses... Je retiens tes deux propositions... Un Riesling du Cap à la place du pinot gris, ça le ferait (d'accord pas français mais pour une fois...)?

Écrit par : Tiuscha | 29 novembre 2007

Je m'abonne au top slurp tout de suite!

Écrit par : Tifenn | 29 novembre 2007

Top slurp et top glouglou.

Écrit par : Baraou | 30 novembre 2007

Écrire un commentaire