Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéolif

  • Le Le Château Chalon

    Janvier, mois du blanc, comme chaque année. Avec des chiffres au plancher, autant en ce qui concerne les soldes litières que l'enneigement des pistes de ski jurassiennes.

     

    Capture d’écran 2014-01-21 à 18.22.10.png

    Février, mois du jaune, comme chaque année aussi. Avec des chiffres au plafond, en ce qui concerne la plus importante manifestation viticole du Jura, la célèbre Percée du vin jaune.

    Capture d’écran 2014-01-21 à 17.51.38.png

    Crédit photo

    Il faut bien l'avouer, il y a jaune et jaune. Celui qu'on siphonne du côté de Marseille, un bob Ricard ou Pastis sur la tête, en taquinant les boules de son voisin. Du jaune 51, généralement consommé dans un petit verre conique, avec ou sans eau, mais surtout beaucoup de glaçons. Ce n'est pas celui qui nous intéresse, non.

    Capture d’écran 2014-01-21 à 17.49.52.png

    Et puis le vrai jaune, le seul, l'unique, le jaune 62, que l'on consomme dans un verre à vin normal*, généralement sans glace. Quoique...

     

     

    Les 1er et 2 février 2014 se tiendra donc la 18ème Percée du vin jaune à Perrigny et Conliège, villages de la banlieue lédonienne. Une Percée placée sous la présidence de Marie-Florence Pignier, qui a choisi de mettre en avant les pratiques biologiques et biodynamiques au travers d'une conférence et d'une exposition qui se tiendront, l'une à Conliège (le dimanche 2 février à 14 heures), l'autre à Perrigny (tout le week-end).

     

    percée du vin jaune,château chalon

    Et pour tous ceux qui souhaiteraient réviser un peu avant leur séjour jurassien, je leur conseille de se plonger avec délectation dans l'ouvrage majuscule qui vient de sortir, consacré au roi des breuvages ictériques, j'ai nommé  Le Château Chalon. Pour tout savoir sur le vin, son terroir, les hommes qui le produisent. Une bible, coordonnée par Jean Berthet-Bondet et Marie-Jeanne Roulière-Lambert aux éditions MétaJura, qui ne dépareillera pas dans une bonne bibliothèque ou une bonne cave.

     

    Olif

     

    * un verre à vin normal est un verre en verre, généralement à pied, qui ne sert pas à boire du Coca-Cola.

     

    P.S.: Olif est habillé par Pontarlier-Anis, l'autre jaune du massif du Jura.

     

    P.S.2: le Château Chalon massacré dans la vidéo est un 2003 de Jean-Claude Crédoz. Un vin très frais, même sans glaçons, pour un millésime soi-disant solaire. Il ne méritait pas ça. Chémonemi...

     

    P.S.3: la piscine a été immortalisée dans une capsule par la plus adorable des québecoises qui boit sur le web, malheureusement devenue très discrète depuis plus d'une année.

     

    P.S.4: le vin jaune, ça peut se picoler, comme aime à le dire Stéphane Tissot. Servi un peu frais (mais sans glaçons), ça gouleye un max! De là à le consommer en long drink...

     

  • The Blairfood witch project

     

    airfood project,il fait soif,maxime-françois laurent

     

    Aujourd'hui, on n'a plus le droit d'avoir faim, ni d'avoir froid. Ni d'avoir soif non plus, d'ailleurs. Ça tombe bien, il fait soif!

     

     

    Un beau grenache aérien, produit du côté de Valréas par Maxime-François Laurent, du domaine Gramenon. Parfait avec des petites tartines de tapenade maison...

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif. Mais cette fois, c'est pour la bonne cause. Dans un an, 18 millions d'Européens ne feront pas semblant. Soutenez The Airfood project et ... votez Coluche!

     

    airfood project,il fait soif,maxime-françois laurent,

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé par Rémy "Ça débouchonne chez nous..." Bousquet, et faudrait voir à lâcher la grappe aux Restos du Cœur et autres associations d'entraide solidaire.

     

    P.S.2: le tableau de Coluche, là, juste derrière moi, a été peint en trois coups de cuiller à pot par un artiste local plus ou moins SDF, qui fait des prouesses à la bombe à taguer.

     

    P.S.3: c'est à l'appel du Taulier que j'ai décidé de soutenir The Airfood project, afin de montrer que la Bloglouglou, ce n'est pas que du vent!

     

    P.S.4: un petit sketch de Coluche, ça n'a jamais fait de mal à personne, ni aux clochards, ni aux analphabètes!

     

     

     

     

  • Prépa Terres et vins de Champagne: le dégorgement

     

    424718_331340603567810_177607992274406_878770_1530880407_n.jpg

     

    Terres et vins de Champagne, le salon champenois où l'on peut buller tranquille (oxymore?), approche à grands pas. Buller tranquille ne veut pas dire ne rien faire. C'est le seul salon qui nécessite un minimum de préparation technique. L'année dernière, nous avons appris la différence entre un vin clair et un vin champagnisé, cette année, nous allons faire connaissance avec une autre spécificité des vins effervescents: le dégorgement. Qu'est-ce que c'est donc que ça, le dégorgement? Une bouteille de Champagne n'a pourtant rien à voir avec un poireau..!

     

    Le dégorgement est une opération délicate qui consiste à faire rendre gorge à la bouteille d'un petit dépôt qui s'accumule dans le goulot, lorsque la bouteille est placée la tête en bas, évidemment. 

    DSC_1744.JPG

    Pour cela, il vous faut une bouteille de Champagne non dégorgée, la tête en bas, du style Les Barres, d'Alexandre Chartogne. 100% Pinot meunier en provenance de vignes non greffées sur le massif de Saint-Thierry. Et un outil spécial. Non, pas un sabre, ce sera pour plus tard. Pas un dégorgeoir à poissons non plus. Non, un truc, genre décapsuleur géant. Mais pas comme celui-là. Plutôt comme ça.

    Habituellement, le dégorgement ne se réalise pas en appartement. Alors, je sors.

     

     

     

    J'ai d'ailleurs à ce propos une anecdote tout à fait croustillante. Anecdote peu connue, que je n'ai moi-même apprise qu'hier (pour paraphraser le Grand Marcel Gotlib et sa Rubrique à Brac de célèbre mémoire). La première version de la Marseillaise de Rouget de Lisle, notre hymne national, s'appelait en fait la Champenoise et racontait l'invasion de la Champagne par un ennemi cruel et sanguinaire. Il y avait un passage terrible, que je vous livre de mémoire et qui disait à peu près ça:

     

    "...Entendez-vous, dans nos campagnes,

    Mugir ces féroces soldats?

    Ils viennent jusque dans nos caves

    Dégorger nos bouteilles de Champagne!

    Aux armes, Citoyens..."

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: On comprend mieux pourquoi Rouget de Lisle est allé chercher l'inspiration du côté de Marseille par la suite....

     

    P.S.2: Olif a pris ses précautions et est habillé par Rémy Bousquet, ça dégorge chez nous, pendant que ça débouchonne chez Rémy et que ça bouchonne à Paris.

     

    P.S.3: après la course de rouler de fûts l'an passé, j'attends avec impatience le concours de dégorgement nocturne cette année, dans les rues d'Aÿ. Je suis entraîné!

     

    P.S.4: Terres et vins de Champagne, c'est le lundi 16 avril au Castel Jeanson d'Aÿ, sur inscription préalable.

     

    P.S.5: en complément de Terres et vins de Champagnes, auront lieu, le dimanche 15 avril à Épernay, la première du salon Terroir et talents de Champagne, ainsi que le mardi 17 avril à Reims, la deuxième édition des Artisans du Champagne. Ça va en faire, des bulles à dégorger, tout ça...

     

    P.S.6: Les Barres, vignes non greffées sur Murfy, 100% pinot meunier, par Alexandre Chartogne, c'est..., comment dire? C'est un Champagne vineux et épatant, comme on aimerait en boire plus souvent.

     

    P.S.7: Alexandre, je te rapporte ton décapsuleur bientôt...

     

    P.S.8: il s'agit de la première Vidéolif avec montage, suite à un problème technique lors du filmage. Cela a nécessité une deuxième prise, pas très raccord, alors je sollicite votre indulgence...

  • Lancement de guide

    C'est très tendance, en septembre. Tout le monde fait sa rentrée, sauf les guides de vin, qui font leur sortie. Avec, en point d'orgue, la très attendue soirée "lancement", celle où tout le gotha mondain, volontiers parisien, parfois provincial refoulé, se bouscule le petit doigt en l'air, en se bisant et se congratulant, laissant parfois sur les joues de passage des traces de rouge plutôt tannique, pas uniquement à lèvres, en sussurant à l'oreille de qui veut bien l'entendre des paroles qui réchauffent l'âme et le cœur, et l'estomac aussi: "Salut, tu vas bien? Et tu bois quoi, là? Qu'est-ce que je dois dire? Qu'est-ce que je dois faire?"

     

    DSC_0505.JPG

     

    Si toi aussi, tu te sens un peu exclu de ce monde brillant des grands du vin de ce monde, ami vigneron, caviste, œnophile, amateur, ami tout court, organise toi-même ton propre lancement de guide. C'est très simple à réaliser, et cela peut même se faire la journée, à la campagne. Le grand air, ça ne se refuse pas. La preuve en vidéo.

     

     

     

    Le record à battre est un jet de 32,278 mètres pour ce lancement de guide de couleur verte, ayant dépassé la date de péremption depuis bientôt 10 ans. Qui dit mieux?

     

    Après le lancement du guide, mais seulement après, contrôle anti-dopage oblige, tu peux boire un ou deux canons. Du bon, du "nature", du qui gouleye, du genre de celui qui n'est généralement pas dans tous les guides ...

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif! D'ailleurs, elle l'a dit, en visionnant la vidéo.

     

    Olif

     

    P.S.: Vindicateur a une nouvelle fois noté les guides. Mais pas les soirées de lancement, dommage! Il est vrai que l'on ne peut pas être partout...

     

    P.S.2: aucun exemplaire de guide récent n'a été molesté lors du tournage. Forcément, je n'en achète plus depuis longtemps. J'aurai quand même un ou deux mots à dire, sur l'un ou l'autre, d'ici quelque temps.

  • Périgord rose

    Dégustation d'un genre un peu particulier, aujourd'hui, puisque je vous ai apporté des bonbons. Parce que les fleurs, c'est périssable. Puis les bonbons, c'est tellement bon, bien que les fleurs soient plus présentables. Surtout quand elles sont en bouton, ouais, je vous ai apporté des bonbons.

    Les bonbons, c'est 100% fruit. Généralement, c'est marqué dessus. Il existe différents parfums: fraise, cassis, framboise...

     

    les bonbons,bergerac,château lestignac,mathias marquet

    Les Bonbons, c'est aussi le nom du rosé de Mathias Marquet, du Château Lestignac, en Périgord. Ces bonbons-là, ils sont 100% cabernet sauvignon, complètement liquides, mais croquent comme un bonbon et ne collent même pas au papier!

     

     

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif, même que j'ai oublié de le dire à la fin de la vidéo! Les aléas du direct...

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé en orange bonbon par Kukuxumusu (je me suis séparé de mon seul tee-shirt rose bonbon l'année dernière, si j'avais su qu'il aurait pu encore me servir!).

     

    P.S.2: les bonbons sont des Lutti Arlequin et le parfum n'est pas écrit dessus, j'ai triché pour les besoins du scénario, parce que je n'en ai pas trouvé d'autres au supermarché.

     

    P.S.3: merci au Grand Jacques pour sa contribution aussi involontaire que téléphonée, mais je n'ai pas trouvé mieux. Alors, pour le plaisir, je vous l'offre en sus.

     

     

    P.S.4: Il s'agit de la première Vidéolif tournée en Full HD Nikon. Je ne sais pas si c'est mieux qu'avant, question son et image, mais on n'arrête pas le progrès. Par contre, c'est plus long à exporter...

  • Gare aux jéroboams champenois...

    En mai, bois ce qu'il te plaît! Puisque, le 31, les blondes Québecoises vont siffler en direct live sur le web du magnum alsacien, il n'y a aucune raison qu'on n'envoie pas du gros aussi ici. En léger différé, par contre. Champagne millésimé 2005 de la maison Boulard, Delphine et Francis, père et fille. Un nouveau petit domaine dans le paysage champagnard. J'aime bien aider les petits jeunes qui débutent. Surtout quand ils font aussi bon. Il faut dire que le papa Francis a déjà de la bouteille dans le métier. Du jéroboam, même.

     

    francis boulard,les murgiers

    Tous les bons médecins vous le diront: boire, oui, mais avec modération. Pas plus d'une cuiller à soupe de bon vin par repas. Ah, tiens, il n'y en a déjà plus? Trop bon, ce médicament effervescent!

     



     

    Bon, on passe à table? Faites péter les homards et les tartelettes au chocolat!

     

    francis boulard,les murgiers

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé par Kukuxumusu

     

    P.S.2: ni Lilliput, ni soumis. Mais je vais quand même aller rendre ses couverts à Gulliver.

     

    P.S.3: le Jéroboam 2005 de Delphine et Francis Boulard a en fait été ouvert, dégusté et entièrement bu lors de Terres et Vins de Champagne, en accompagnement de bouchées de homard servies sur tartelette au chocolat. Véridique! Un Champagne épicé, élégant et persistant, à la bulle fine, de grande classe. Un accord sublime, je l'ai encore en bouche.

     

    P.S.4: la grosse tentacule vérolée, sous les bouchées de homard, c'est la main du serveur. À la limite, ça couperait presque l'appétit!

  • VDV#35: le vin fait son cinéma...

     188029_209752952384328_3528388_n.jpg

     

    VendredisduvinLe cinéma investit la Bloglouglou. À l'occasion de cette 35ème session des Vendredis du vin, qui vient presque à point pour concurrencer le festival de Cannes, le vin se positionne en haut de l'affiche. Vin et cinéma, c'est donc le thème retenu par Nina Izzo, de moins en moins perdue dans le monde du vin. Le vin, pourtant, ce n'est pas du cinéma, même si certains vignerons-critiques-amateurs-blogueurs (aucune mention inutile à biffer) se font souvent des films et se la pètent en Technicolor, 3D et/ou Dolby stereo surround. La réciproque est cependant vraie également, certains grands noms du cinéma n'hésitant pas à faire du vin, c'est même très tendance. Le cinéma, ce n'est pourtant pas du vin non plus, et j'en connais qui feraient mieux de continuer à tourner ou jouer la comédie plutôt que de se balader en 4x4 ou jet privé au-dessus de leurs vignes.

     

    Moteur!

     

     

    Clap-Cinéma.jpg

     

     

     

     

     

    Merci Père Cyril, merci Père Florian! Seules deux âmes P-U-R pouvaient me sauver de Belzébuth.

     

    IMGP9449.JPG

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: petite précision à l'intention des sourds et des malentendants, la musique dans les tuyaux, c'est évidemment Tubular bells et le thème introductif de L'Exorciste.

    P.S.2: Olif est habillé par Glougueule, le site des hommes de glou joliment vêtus.

    P.S.3: Amène est un Beaujolais-villages 2009 de la maison P-U-R, à Villefranche sur Saône. Vieilles vignes de 70 ans, élevage de 17 mois en cuve sur lies fines, sans soufre ajouté. Du fruit poivré et épicé, qui croque et qui gouleye, l'arme absolue contre les lendemains qui déchantent.

    P.S.4: Videolif, c'est pas du cinéma non plus et je ferais peut-être mieux de continuer à boire de bons canons en cachette ...

     


  • Prépa Terres et Vins de Champagne: do it yourself..!

    Le 18 avril, Terre et Vins de Champagne ouvrira ses portes. Cette initiative originale, imaginée par une bande de vignerons champagnards portés sur la connaissance et le travail de leurs sols, est un événement vinique plutôt réjouissant qui donne l'opportunité de goûter à la Champagne avant champagnisation, ce qui n'est pas commun.

    2011 marque le centenaire de la révolte des vignerons champenois et leur lutte contre la fraude pour défendre leurs vins de Champagne et leur authenticité, face aux contrefaçons importées de toute la France. C'est aussi la troisième édition de cette Champagne des terroirs dont le succès ne se dément pas d'année en année. Une révolte en douceur et en profondeur, pédagogique en diable, afin de donner aux amateurs et aux professionnels quelques clés au sujet de l'élaboration du bon Champagne. Le Castel Jeanson d'Aÿ sera probablement bientôt trop exigü pour accueillir la manifestation.

    T&V 2011 Affiche.jpg

    Goûter au vin clair champenois, puis à sa version champagnisée, d'un millésime antérieur, est un exercice difficile pour qui n'en est pas coutumier. Difficile, mais passionnant, surtout lorsque l'on a affaire à des jus provenants de sols travaillés et respectés. Cela demande un entraînement de tous les instants et exige de ne reculer devant aucun sacrifice, ni aucun artifice. La preuve en image.

     


     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: je demande pardon par avance à tous les vignerons champagnards de Terre et vins et j'espère que cette vidéo ne me vaudra pas l'excommunication par l'Évêque de Reims et un bannissement définitif de toute la Champagne viticole.

     

    P.S.2: sans rire, je serai fin prêt pour Terres et vins de Champagne. Je ne manquerais le pélerinage annuel au Castel Jeanson pour rien au monde!

     

    IMGP6884.JPG

     

     

     

     
  • VDV#33: Madame Crock, Monsieur trempe...

     


    Vendredisduvin   33ème session des Vendredis du vin. Après le sexe, le rock et la plume, pause chocolat. Un peu de douceur cacaotée dans ce monde de brutes avinées du vendredi, grâce à Hélène Lombardo, qui goûte et croque à pleins dents dans les saveurs de la vie. Nouvellement arrivée dans la blogosphère, elle a crânement pris la présidence de ces 33èmes VDV pour nous contraindre à en croquer, nous aussi. Mais croquer quoi, bon sang? Madame Crock a un petit faible pour le chocolat, apparemment. Dont elle fait volontiers son quatre heures au sortir d'une dégustation de vin. Chocolat et vin, un véritable challenge, inépuisable casse-tête insoluble, à l'origine de sensations fortes comme de gamelles gratinées. Combien de fiers sommeliers se sont faits cabosser et rouler dans le Banania pour avoir voulu tenter l'accord improbable entre la treille et la cabosse. Certes, il y a de grands classiques incontournables, comme Banyuls, Maury, Rivesaltes ou autres VDN à base de grenache, qui transcendent le moindre éclat de cacaotier, à moins que ce ne soit le contraire. Les expérimentateurs jurassiens se tourneront vers des accords entre vin jaune et ganache au curry, à la noix ou au poivre vert, vin de paille et ganache mangue ou passion. Il est évident que je ne parle pas là de vieilles ganaches décaties, de retour des Indes ou je ne sais quelle colonie, mais de délicieux palets élaborés par un chocolatier hors pair, du style de l'arboisien Édouard Hirsinger, l'un des plus grands chocolatiers du casmos, si ce n'est le plus grand, et ce n'est pas moi qui le dis.

     

    Pour une sensation plus trash, l'association Van Houten-Vin de pays d'Oc vaut aussi le détour, mais dans l'autre sens, peut-être. La preuve en images!

     

     


      N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!


    vin de pays d'oc,vendredis du vin

    Olif

     

    P.S.: ci-dessous, la version sous-titrée, à l'intention des sourds et des malentendants du web, à la connexion internet déficiente.

    "Vidéolif je ne sais plus combien, ça fait tellement longtemps! Mais ça valait le coup d'attendre! Nouveau costume, nouveau décor... Toujours pas de caméraman, par contre.

    Vin et chocolat, c'est le thème de ce vendredi, insufflé ingénueusement par Madame Crock.

    Du cacao dans mon spiegelau, oui, mais pas n'importe lequel! Du Van Houten. De 1828, s'il vous plait. Une boite dure longtemps ici, on en consomme si peu.

    Mais, j'entends déjà les âmes bien pensantes se récrier: s'il met le cacao dans son verre, où est-ce qu'il va mettre le vin, alors? Oui, bonne question. Merci de me l'avoir posée.  Where is the wine? Where is the bottle? Where is the corkscrew? Où est ... le spittoon? 

    Le vin, il est là. Sur la tartine! Du confit de vin du pays d'oc, aux arômes de figue et de poivre.

    Et en plus, je trempe. Tant pis si ça ne se fait pas!

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!"

     

    P.S.2: Olif est habillé par Le Blog d'Olif, dans des tons chocolat plutôt que lie de vin. Il est bon de le souligner.

     

    P.S.3: le confit de vin du Pays d'Oc provient de chez Accent d'Oc, une boutique avec toute une gamme de produits gourmands au top, pour accompagner les fromages, notamment. Le Haut-Doubs a parfois des accents d'oc, dans les boutiques ad hoc.


     

  • Cerdon Royal

     

    IMGP9426.JPG

    Vidéolif…euh… je ne sais plus combien. Spéciale vacances. Juillet, c’est le mois des vins bleus, chez les cousins Québécois. Des vins que l’on boit au bord de la piscine, avec de l’amour au fond des yeux bleus. Encore plus fort, ici, les vins bleus, on les boit carrément dans la piscine. Royal ! Justement, on va goûter à un vin royal. Un vin qui renarde parfois un peu, mais ne fâche jamais. Un Cerdon d’Elie et Alain Renardat-Fache, dans le Bugey. Contrairement au Kir royal, qui nécessite l’adjonction de liqueur de cassis dans son verre de (mauvais) Champagne, le Cerdon se suffit à lui-même. Les fruits rouges sont déjà inclus dans la bouteille. Et que des bons fruits, qui ne proviennent que du raisin.

     

    On goûte !

     

     

     

    Le nez est juste un petit peu … chloré. Pas une bonne idée, la piscine, finalement.

     

    En bouche … Aaaahhhh ! Royal ! De la limonade pour adultes ! Avec moins de sucre et des jolies bulles, 100% naturelles.

    Ce qui est royal aussi, avec le Cerdon, c’est que quand t’en as bu, tu peux r’boire !

     

    N’importe quoi, comme dirait Mme Olif !

     

    (Plouf ! Plouf !)

     

    Vidéolif spéciale vacances. A vous les studios !

     

    Olif

     

    P.S. : Olif brandit un tee-shirt Glougueule, la tenue vestimentaire des hommes de glou. Même torse poil au bord de la piscine.

     

    P.S.2. : pour le tournage de ce simple plan-séquence, ayant mis à contribution toute la famille Olif, ce ne sont pas moins de 28 prises, et donc 28 bouteilles de Cerdon, qui ont été nécessaires, de quoi occasionner une grave pénurie au SPAR de Grasse, face à la gare SNCF. Cette épicerie savante  est facile à trouver, pour ceux qui viennent à Grasse par le train. Les automobilistes, même s'ils la chercheront plus longtemps, auront par contre l’avantage de pouvoir prendre plusieurs cartons à la fois.

     

  • Savagninite aigüe

    Vidéolif sixième et j'aime autant prévenir tout de suite. Le sujet du jour est grave. Il touche à l'intime et au médical. Et aux extra-terrestres aussi. Âmes sensibles et terre à terre s'abstenir.

     

    Aujourd'hui, on va parler d'une affection redoutable, la savagninite, qui vous tombe dessus brutalement, sans prévenir. Terriblement prurigineuse. La savagninite, ça gratte! De partout. Contrairement à une idée communément répandue, le prurit de la savagninite n'est pas exclusivement localisé à l'entrejambe de la femme. Non. C'est un prurit cérébral, qui touche aussi les hommes. Enfin, ceux qui ont un cerveau. Et quand ça vous démange comme ça, un conseil, il ne faut surtout pas gratter. Ça aggrave les choses. Non, quand la savagninite démange, il faut descendre à la cave. Tranquillement. Calmement. Les mains dans les poches. Et remonter une bouteille. Ou deux. De savagnin, évidemment. Il faut soigner le mal par le mal.

     

    Le savagnin, cépage typiquement jurassien, mais typiquement martien, aussi, c'est de saison. Du savagnin, il en existe de toutes les couleurs: du blanc, du jaune, du rose, du vert, ... du gros vert même. Plus martien que le savagnin gros vert, tu meurs dans l'espace. Le savagnin gros vert, ça, c'est du gros martien!

    La différence entre le savagnin vert et le savagnin gros vert, évidemment, c'est la taille du raisin. Qui oblige à utiliser de plus grosses bouteilles pour le gros vert. La preuve! Contrairement aux apparences, ceci n'est pas un magnum de savagnin vert. Mais une bouteille de savagnin gros vert. Ce n'est pas celle-là qu'on va goûter. Pas une très grosse soif, aujourd'hui! Soyons modeste. Tournons-nous plutôt vers un savagnin mini-vert. Ou mini-jaune, ou mini-blanc, peu importe, je ne connais pas sa couleur, à celui-là.

     

     

    IMGP8797.JPG

     

    Arbois-Pupillin Savagnin 2003, domaine Overnoy-Houillon. 2003, le millésime qui fait peur aux amateurs de blancs. Mais pas aux amateurs de Jura. Le sous-sol argileux associé aux effets bénéfiques d'un élevage long a gommé les excès du millésime. Même si les vins restent très riches. Cire jaune, c'est bien du savagnin. Ouillé pendant 6 ans. Bon, on goûte?



     

    Blouloulouloulou!

     

     

    21162.jpg

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif.

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé en vert par Kukuxumusu.

     

    P.S.2: je ne sais pas pourquoi, mais je me taperais bien une petite soupe aux choux, moi! Sacrée Denrée, va!

     

    P.S.3: en réécoutant attentivement le cri de la Denrée, on entend très nettement "Bloglouglouglouglou". Le Web vinique lui devrait-il son nom actuel? Définitivement en avance sur son temps, ce Jacques Villeret!

     

    P.S.4: la savagninite, une future épidémie vendéenne ou bien un rêvevin éveillé sur la croisette de Saint-Jean de Monts?

  • Si tu veux faire mon bonheur...

    Vidéolif cinquième!

     

     

    IMGP8767.JPG


    Le mois de février tire à sa fin, c'est bien. Il a été particulièrement rude dans le Haut-Doubs. Un bel hiver, quoi! Plus court mais plus rigoureux que les précédents. Les survivants, levez le doigt!

     

    Les deux principales leçons que je retiens du mode de survie hivernal développé par Aurélia Filion, de Busurleweb, c'est qu'il vaut mieux ne pas recracher (ça, je le savais déjà depuis longtemps) et qu'il faut préférer les grands contenants (ça, je m'en doutais aussi depuis un moment). Il ne sera pas dit qu'on ne saura pas faire complètement aussi bien dans le Haut-Doubs qu'au Québec, pour finir de survivre.

     

    Marguerite de Fanfan Ganevat. Côtes du Jura, Rotalier, dans la Combe, Sud-Revermont. Du vin pour jurassien endurci, à base de Melon à queue rouge.

     

     

    IMGP8766.JPG
    Côtes du Jura cuvée Marguerite 2007, Jean-François Ganevat

     

     

    Une variété de chardonnay typiquement local, qui rougit à la base de la queue et qui donne des vins assez caractéristiques, aux arômes fruités et fumés, avec beaucoup de personnalité. C'est rare d'en voir d'aussi gros spécimens, mais encore plus rare d'en voir à cette saison. Alors, j'ai improvisé.

     

    Marguerite n'est commercialisée qu'en magnum. Survivre en grand est donc une obligation. Bon, on goûte?

     

     

    "SI tu veux faire mon bonheur

    Marguerite, Marguerite

    Si tu veux faire mon bonheur

    Marguerite donne-moi ton cœur"

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé par Kukuxumusu.

     

    P.S.2: le melon à queue rouge de la vidéo est d'origine martiniquaise. Je sais, à cette saison, c'est pas forcément biiiieeennnn! N'empêche, il est cultivé par des producteurs charentais qui savent ce que melon veut dire. Et ça goûte déjà plutôt bien.

  • I will survive!

    Février, rude mois d'hiver. On a l'habitude ici de vivre avec le froid et la neige. Mais apparemment, on est des petits rigolos, dans le Haut-Doubs. Même avec notre record de -36,7° le matin à Mouthe en janvier 1958. Car il existe des contrées encore plus glaciales où l'on est juste contraint de survivre, à cette période de l'année. En se nourrissant exclusivement de sardines en boites et de Muscadet Amphibolite de Jo Landron. Remarque, ça pourrait être pire!

     

     

    IMGP8702.JPG

     

    Alors, pour prendre des forces, ici, dans le Jura, j'ai trouvé un truc dans ma cave dont je me demandais bien ce que j'allais pouvoir faire. Et quand l'ouvrir. Ben, j'ai trouvé. A mon avis, c'est un vrai truc de survie, ça! Caribou, ça s'appelle. Un produit du folklore québecois. Du vin fortifié. Taillé pour affronter dehors les grandes températures négatives tout en réchauffant positivement en dedans. Alors, on va juste y goûter. Avec ça, il y a moyen de survivre!

    Ça sent le vin chaud, sauf que c'est froid. Mais ça titre 22,6°. Quand même. Pareil que le record de chaud à Mouthe, en août 2003, sur les coups de midi. Même pas vrai, en plus!

     



     

     

    Caribou, Ginette!


     

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé par Beuillot.com.

     

    P.S.2: Lapin compris, ou le Québecois pour les Nuls, un grand pan de ma culture quebecoise. Ici, c'est à se tordre. Au Québec, je ne sais pas...? Du coup, je n'ai pas osé prendre l'accent.

     

    P.S.3: I will survive est chantée par Cake. Ça fait du bien de s'en payer une tranche!

     

    P.S.4: Mme Olif a omis de dire n'importe quoi, mais elle n'en pense pas moins.

     

  • Edith Paf, la Vie en Rouge!

    IMGP8586.JPG

     

    Vidéolif troisième. Aujourd'hui, on s'attaque à un vin du Beaujolais. Edith Paf, la vie en rouge, commercialisé par Cyril Alonso, du domaine de l'Ancestra, vinificateur itinérant aux idées P-U-R. Un vin en appellation Régnié, millésime 2008, produit au domaine du Coteau des Coccinelles par Viviane et Jean-Michel Tournissoux, vignerons artisans à Lantignié, dans le 69.

     

    Régnié est le dernier né des 10 crus du Beaujolais. D'ailleurs, si un onzième cru voit le jour, on l'appellera Albert, pour faire comme à Monaco.

     

    Comme dit le dicton, Régnié du matin, chagrin, Régnié du soir, espoir. On pourrait rajouter: Régnié au plafond, canon!

     

    Bon, on goûte?



     

    Au nez, c'est fruité et gourmand, bien relevé par les épices. En bouche, ç'est lisse, ça glisse, ça gouleye.

     

    Et ça donne envie de chanter.

     

     

    "Quand, il me prend dans ses bras

    Qu'il me parle tout bas

    Je vois la vie en rouge..."

     

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est habillé par Beuillot.com.

     

    P.S.2: le pif d'Olif est habillé par Babybel©.

  • Pommard, Sabre au clair!

     

    IMGP8637.JPG

     

     

    Vidéolif deuxième! On y prend goût, finalement! (P.S., en aparté: non, Aurélia, je te le promets, je ne cherche pas à piquer ta place à Bu sur le Web. C'est juste des bêtises, pour rigoler.)

    Cette fois, on s'attaque en direct-live à du supposé lourd. Pommard! Ça, c'est bonnard! La puissance et le raffinement du Pinot noir. Des vins solides et charpentés qui peuvent se révéler surprenants de finesse, parfois. Comme ce Village 2006 de Fanny Sabre, adepte de la grappe entière vinifiée en macération semi-carbonique. Fanny Sabre, c'est un peu la vigneronne idéale, celle dont rêve la gent masculine tous les soirs au plumard, le gosier chargé de Pommard.  Elle est toute jeune, Fanny. A ses débuts, elle a été conseillée par Philippe Pacalet, un gars pourtant très calé question vin. Par contre, côté lait ..., je ne sais pas!

     

    Hmm, hmm, ... bon, on le goûte, ce Pommard 2006 de Fanny Sabre? Au nez, il y a beaucoup de fruit, et puis du végétal. Du beau végétal, du croquant qui donne envie. Et une petite note de suie et de fumée. En bouche, il y a du vin. Beaucoup de fond, et un très joli grain.

     

    Et voilà comment, à grands coups de Sabre, Pommard m'a tuer!




     

     

     

    "N'importe quoi!", comme dirait Mme Olif.

     

    Olif

     

    P.S.: Olif est encore habillé par Glougueule.

     

    P.S.2: Olif est allé chez le coiffeur, aussi. C'est pas trop tôt! Et la barbe tondue du matin, sabot de 1. Je dis ça pour ceux qui croient que je ne me rase pas avant de passer à la télé!

  • Naïck... juste bois-le!

    IMGP8628.JPG

    Bien sûr, on pourrait dire que Naïck 2006 blanc est un vin du domaine de L'Oustal blanc, produit dans le Minervois ... On devrait  même mentionner  que les vins du domaine sont produits dans un grand respect de l'environnement, du terroir et des cépages ... On pourrait dire aussi que c'est un assemblage de 95 % de Grenache gris, complété à 5% par du Maccabeu ... On pourrait signaler que le vin est issu de rendements ridicules, 25 hl/ha, et que c'est un vin de table du fait d'une inadéquation des cépages avec ceux recommandés dans l'appellation ... On pourrait également, après avoir débouché la bouteille et s'en être servi un petit verre, ... humer lentement le vin, ... apprécier sa richesse, ses arômes de fruits jaunes et de fleurs blanches, d'amande et de frangipane.

    ... Oui, on pourrait...



     

    mais ... Naïck, juste bois-le!

     

    Olif

     

     

     

    P.S.: il ne s'agit nullement d'une parodie (l'idée d'une dégustation-vidéo de cette cuvée étant dans les tuyaux depuis longtemps), mais c'est plutôt un clin d'œil à Bu sur le Web, l'épatant site de dégustation en image de la charmante Aurélia, la blonde québecoise à l'accent craquant et au tire-bouchon virevoltant. D'ailleurs, je ne suis pas blonde. Ni québecoise non plus.

     

    P.S.2: Olif est habillé par Glougueule.

     

    P.S.3.: pas de chance pour la sonnette mais ce sont les aléas du direct et du cinéma "made at home".

     

    P.S.4: on entend nettement, à la fin de la vidéo, Mme Olif, tout juste rentrée du travail, s'exclamer : "n'importe quoi!". Difficile de lui donner tort!