18 octobre 2007

Quand Mamina m'en fait voir de toutes les couleurs...

Mypicture3

Déjà le 17ème menu hebdomadaire et aujourd'hui nous sommes le 18! Tu parles d'une coïncidence! Ce doit être un signe! Pour fêter ça, Mamina a décidé de mettre de la couleur dans ses assiettes. Un brin flashy, certes, mais sus à la cuisine terne en noir et blanc. Haro sur le boudin noir et son risotto à l'encre de seiche, exit le boudin blanc servi sur son riz au lait à la noix de coco râpée. La mode est au vert pomme, au rose fuchia et au bleu céruléen dans les assiettes! Des couleurs qui se mangent d'abord avec les yeux, voilà la tendance. Même si ça peut paraître un peu girly par certains côtés, en fait, c'est plutôt du Cooking Pop art!

Idée de menu

 

Mamina, l'Andy Warhol des casseroles, nous propose donc en entrée des PETITS POIS EN CAPPUCCINO DE POIVRE ROSE, suivis de COQUILLES SAINT JACQUES AU RISOTTO VERT et pour conclure, un triple dessert, LES CREMES AUX TROIS CHOCOLATS ET AUX TROIS EPICES.

Du vin girly, dans ma cave, je n'en ai pas véritablement! Heureusement, me direz-vous! Du vin Pop Art non plus, juste du Pin Art! Alors, l'accord, je l'ai d'abord cherché avec l'étiquette! Pas uniquement, bien sûr, cela ne serait pas sérieux, même pour un sommelier non diplômé! Je voulais un vin avec une relative puissance et du gras, pour ne pas s'en laisser compter par les baies roses des petits pois (qui sont verts, en théorie, comme chacun sait), ni les vertes herbes aromatiques accompagnant les Saint-Jacques (qui ne sont ni grises, ni roses, comme tout le monde s'en doute, ceci afin de ne pas les confondre avec les fraises des bois ou avec les éléphants). J'ai tout de suite pensé chardonnay et puis Bourgogne, évidemment! Une bouteille bourguignonne avec un design et des couleurs accordés aux plats de Mamina, ça ne court ni les rues ni ma cave, alors je suis descendu plus au sud, aux confins du Mâconnais. Mais c'est un choix excitant, qui, à mon avis, devrait convenir parfaitement.

Imgp4120

Encore une fois un vin étonnant, mais ce n'était pas prémédité, on en avait déjà eu un la semaine dernière: Mâcon-Chaîntré 2003 Vinum Dei du domaine de l'Ancestra! Le domaine de l'Ancestra, c'est un peu mon domaine fétiche en Beaujolais, du négoce artisanal haute couture, qui s'est vu récompenser du titre honorifique de vigneron de l'année, catégorie Bourgogne-Beaujolais, dans l'édition 2008 du guide Gault et Millau. Ce n'est pas rien et Cyril Alonso le mérite bien, lui qui est en train de révolutionner gentiment mais sûrement l'approche du vin en général et du Beaujolais en particulier. Ses vins sont évidemment proches du vivant, entendez par là qu'ils sont vinifiés dans le plus grand respect de l'environnement, à la vigne comme à la cave. Ce n'est pas pour autant du sans soufre pur et dur! Vinum Dei, le Vin des Dieux, il fallait bien ça pour se frotter à la cuisine de Mamina! Il faudra néanmoins le carafer longuement, éventuellement du troisième étage pour ceux qui habitent en immeuble. Voire du septième ciel si l'on veut atteindre l'extase, parce que cet exemplaire-là, il s'est comme qui dirait remis à buller en bouteille! Puissant, riche, mais tonique, même après dissipation de la bulle matinale, avec un petit côté pomme verte et puis des notes de miel. Un client sérieux et costaud, limite sur le versant oxydatif, mais il ne manque pas de fraîcheur. Pour tout dire, il est même relativement jouissif, une fois dégorgé!

13,90€ sur www.vins-etonnants.com, mais j'ai bien l'impression qu'il n'y en a plus.

Si l'on a encore de la place pour un petit verre avec le dessert, un Rivesaltes Mas Passe Temps du domaine Singla pourrait être le compagnon rêvé du chocolat et des épices.

Olif

Commentaires

Ce vin des Dieux, je peux le carafer depuis la fenêtre de mon grenier (environ 10 m de haut, ça va?), pourtant l'étiquette rose et jaune me plait bien, j'en ferais bien un vase qui serait du plus bel effet sur ma table... avec une rose très pink, ce serait parfait.

Écrit par : mamina | 18 octobre 2007

Plus sérieusement, combien de temps le carafes-tu ?

Écrit par : Tiuscha | 18 octobre 2007

Vraiment, je bois tes parôles...

Écrit par : Tifenn | 18 octobre 2007

Pour être tout à fait honnête, Nathalie, je ne l'ai pas carafé, mais passé au shaker! Secouez-moi, secouez-moi! Cela fait deux jours que la bouteille est ouverte, conservée au frigo, et il y a toujours du gaz! Vraisemblable problème de refermentation en bouteille et pas d'autre exemplaire pour le vérifier. Il n'en demeure pas moins qu'il s'agit là d'un vin de robuste constitution, ce que je recherchais en accord avec le menu.

Écrit par : olif | 18 octobre 2007

Tiens, je viens juste de voir Arno en concert. Très vert. Courage, nous autres pépés de la bloglouglou, l'avenir est à nous. Bien oxygéné, l'avenir.

Écrit par : Estèbe | 19 octobre 2007

Le Scrib est sur Dailymotion et sur You Tube...avec le petit roman "L'estacade", sa Vendée et Noirmoutier...bien sûr...voir Le scrib sur Liberty TV...
N'auez pas de doutes en me donnant tes impressions...Merci d'avance...

Scrib

Écrit par : Mauer gérard "le Scribouillard" | 19 octobre 2007

Arno et un vin qui refermente en bouteille... un accord inratable !?

Écrit par : Baraou | 21 octobre 2007

Écrire un commentaire