12 février 2008

When Mamina is cooking for Valentine's Day...

Bettyfaittouslesmetiers24

Credit photo: Bettyboop passion

Saint-Valentin oblige, Mamina, la Betty Boop des fourneaux, roule des yeux enamourés pour son 27ème menu hebdomadaire, devenu bi depuis le début de l'année. Sans la moindre rancune suite à l'affectueux pastiche que je lui ai consacré la semaine dernière, elle va même jusqu'à me faire une véritable déclaration d'amour. Mais ne jetez pas la pierre à la femme cuisinière, comme aurait pu chanter l'ami Georges naguère, je suis derrière, et ne veux surtout pas risquer de marrir Monsieur Mamina. Il ne s'agit ni plus ni moins que de jouer la sérénade "made in Jura", ce qui forcément me comble, car que peut-on servir d'autre avec une NAGE DE CREVETTES AU CARAMEL, CITRONELLE ET GINGEMBRE suivie d'un POULET AU VIN JAUNE ET AUX MORILLES et d'un CLAFOUTIS AUX CERISES ET AUX PRALINES ROSES? Hein, que peut-on?

Alors, comme il va falloir séduire et prendre du plaisir, avant, en principe, de jouer une troisième mi-temps sous la couette, sortons le grand jeu et convoquons à la table le cépage le plus emblématique de la région, j'ai nommé le Savagnin. Et servons le dans tous ses états, avant de nous trouver dans tous les nôtres.

Imgp4646

Le savagnin, seul cépage au monde qui parle tout seul! Ecoutez-le monologuer, ce savagnin: "Ouillez-moi! Ouillez-moi! Il faut m'ouiller pendant longtemps pour toucher au sublime!" Ce 2001 du domaine Labet est resté en fût pendant 6 ans avant de voir le jour. 6 ans dans un tonneau régulièrement et consciencieusement rempli d'un précieux liquide pour éviter le contact du vin avec l'air. Un travail long et méticuleux, à l'opposé de celui réalisé pour élaborer du vin jaune, mais le résultat est également un vin riche et mûr, long, forcément, qui saura faire frétiller les crevettes au gingembre -mais peut-être pas qu'elles?- et les faire nager dans le bonheur -mais peut-être pas qu'elles non plus?-. On s'en servira fort judicieusement un doigt à l'occasion des préliminaires au gingembre.

Imgp3332

Avec la géline tourangelle en habit jurassien, puisons dans les archives de la cave et du blog pour déboucher, goulument et la bave aux lèvres, un antique millésime de Vin Jaune, expérimenté et à maturité, un Arbois 1969 du domaine de la Pinte par exemple, qui viendra nous titiller le bout de la langue pour nous conduire à l'extase.

Imgp3023

Et enfin, pour donner la réplique au petit coeur rempli de clafoutis, nul autre choix n'est envisageable que cette sublimissime Cuvée des Amoureuses 2003 de Michel Gahier, 100% Chardonnay sur la paille, une élégante manière de clôturer tout en douceur cet éblouissant repas avant de souffler les chandelles, baisser le son de la chaine Hi-Fi, qui distille un langoureux refrain de circonstance (voir ci-dessous) et s'éclipser à pas feutrés vers la chambre à coucher si l'on tient vraiment à son petit confort douillet. A noter qu'il sera très mal vu de débarrasser la table et charger le lave-vaisselle dès la fin du repas, il y a quand même des choses plus urgentes à régler au préalable.

Saint Valentin (La Chanson du Dimanche Bonus Intersaison)

Olif

P.S.: La Chanson du Dimanche (la pêche!), c'est le Dimanche sur MySpaceTV et c'est la pêche!

Commentaires

Tu vois, nous sommes déjà comme les vieux couples, tu ne me dis plus rien et tu m'envoies les photos des bouteilles en vrac, alors, éblouie par le regard de monsieur Mamina, je fais n'importe quoi et je les sers dans le désordre!
Heureusement que tu es là pour servir les choses comme il faut. Par contre, je vois que pour la couette, nous avons eu la même idée.
Bises.

Écrit par : mamina | 12 février 2008

Dites-moi, vous ne perdez pas de temps après cet enchantement gastronomique !

Écrit par : Vanille | 12 février 2008

Elle est tombée pile à point cette cuvée des Amoureuses...
Avec tous ces noms qui chantaient à mes oreilles, j'aurais bien pris la place de Mamina, moi!

Écrit par : Carpe diem | 12 février 2008

Non mais c'est que ca se devergonde chez Mamina et toi!

Écrit par : Lolotte | 12 février 2008

Le réchauffement sévit effectivement sur Pontarlier plus qu'ailleurs sur la planète. Wouw l'oenorotomane!

Écrit par : Estèbe | 23 février 2008

Écrire un commentaire