Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Boire enfin libre...

Capture d’écran 2014-05-06 à 13.33.11.png

 

Vin libre: vin libéré d'un certain nombre de contraintes œnologiques, lui conférant un caractère nature, naturel ou vivant.

Une définition qui ne va pas encore plaire aux pisse-vinaigre, ceux-là même qui n'aiment guère en boire, parce qu'ils pensent que le vin est une chose bien trop sérieuse pour être confiée aux vignerons, foi d'œnologue. Un vin libre est un vin plutôt naturel, qu'un brin d'oxydation en cours d'élevage n'effraye pas, pas plus qu'un chouïa de volatile. Des défauts qui n'en sont pas forcément, pourvu qu'il y ait du jus derrière et qu'un équilibre finisse par s'établir. Rien à voir avec l'oxydation prématurée en bouteilles de grands crus récoltés intensivement en sous-maturité et sulfités excessivement, non. Il n'y a guère que la souris qui pose problème, surtout sur les vins blancs, mais une armée de chats réfléchit à la question en tentant d'y apporter des solutions.

IMG_4345.jpg

Ce week-end, c'était donc la fête aux vins libres à Sélestat. La quatrième biennale alsacienne, après Ammerschwir, Marbach, Rouffach et, enfin, Sélestat. Toujours organisée par le même quatuor Frick/Binner/Schueller/Meyer, un événement désormais incontournable dans le microcosme du vin naturel, dont il se réclame de la charte. "Il faut noter que l'émotion et la vibration que suscitent les vins libres ne naissent pas dans le simple suivi d'une recette technique, si ambitieuse soit-elle".

DSC01214.jpg

Ce qui explique sans doute le succès de la manifestation, qui s'ouvre aux vins germaniques. Autrichiens, bien sûr, particulièrement bien représentés par Andreas Tscheppe, aux étiquettes représentant des insectes et autres petits amphibiens présents dans ses vignes, dont la terrible lucane cerf-volant, et, surtout, Franz Strohmeier, qui présentait une série de vins bluffants, tant en blanc qu'en rouge, aux équilibres magistraux. On pouvait également goûter en off à l'un des rares rieslings de la Moselle germanique vinifié sans soufre, en présence du vigneron, Rudolf Trossen, et de l'un des rares cavistes natures allemands, Torben Bunte. Une bien belle découverte, que tous ces vins, vignerons et cavistes d'outre-Rhin.

DSC01145.jpg

Le Grand Prix du vigneron le plus partagé sur les réseaux sociaux en live est attribué à Kenjiro Kagami, du domaine des Miroirs. Miroir, ô mon beau miroir, Kenjiro a remporté la palme sans aucune contestation possible! Un Japonais jurassien qui a fait ses armes vigneronnes en Alsace, ça ne court certainement pas les rues, ni même les salons de vin. Sa verticale de chardonnay sur 3 millésimes (11, 12 et 13) n'a pas laissé beaucoup de monde insensible. Et dire qu'il n'a pas grand chose, sinon plus rien, à vendre...

DSC01229.JPG

La liberté, celle de changer le style de ses vins en changeant de méthode de vinification, la famille Andrieu l'a délibérément prise en s'orientant vers l'infusion versu l'extraction, pour produire des vins du Clos Fantine plus orientés vers le fruit. Ce qui a pour effet de masquer transitoirement la minéralité, pour David Lefèvre, le grand spécialiste en la matière. David Lefèvre qui, à l'instar de Tarzan, fait grimper la vigne dans les arbres de sa propriété, ce qui donne à goûter un riesling expérimental tiré de la cuve et du sac à dos, joyeusement décoiffant pour l'instant.

 

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Et si, finalement, de tout ça, on s'en battait les couilles, comme Pascal Simonutti? Vin de bagnole péteux, gascon en magnum sous le comptoir, il est toujours aussi goguenard, le mouton noir du Pré noir!

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Pas du tout comme Vincent "No control" Marie et Paul "Maisons brûlées" Gillet, qui présentaient côte à côte leur premier millésime. L'entraide, un joli gamay du Beaujolais auvergnat décliné en deux vinifs pour l'un, et deux pétillants naturels déjà goûtés du côté de Vinicircus pour l'autre, les Maisons bullées.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Avec, en prime, son Dernier-né en rouge, mi-gamay, mi-aunis, évidemment déconseillé aux femmes enceintes.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Au bar de la nouvelle génération nature d'Alsace, "sept jeunes vigneronnes et vignerons se sont frottés aux vinifications naturelles et ils aiment ça." Dont Catherine Riss, étoile montante du vin d'Alsace, et Florian Beck-Hartweg, pile dans le sujet avec cette jolie bouteille de vin libre.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Un salon de vins, aussi libres soient-ils, ne serait rien sans un repas de vignerons à la hauteur. En Alsace, aucun souci de ce côté-là, grâce à Thierry Schwartz, du Bistrot des Saveurs, qui n'est pas Obernai de la dernière pluie, la plus haute gastronomie de basse Alsace qui puisse exister.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

En trois plats magistraux, servis à 240 personnes, il a démontré toute la splendeur d'une cuisine savoureuse, avec une mention particulière pour cette entrée végétarienne "Cuit-cru légumier en terre", à faire se damner le plus vorace des carnassiers. Quant à la farce qui garnissait ce magnifique chou portion, il fallait croquer dedans pour la découvrir... et la savourer! Côté vin pour accompagner le tout, après des débuts timides, ce fut l'explosion. Quelques brefs souvenirs de bouteilles marquantes et/ou plutôt rares, en images...

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeiersalon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

 

"Je veux vivre, rester libre, je veux m'envoler vers le ciel..." et boire enfin libre! Naturellement bon.

 

Olif

 

PS.:

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Des vins en liberté, il y en aura quelques-uns "dans les safres", le week-end de la Pentecôte, du côté de Montbrison-les-Lez, au domaine Gramenon. Des portes ouvertes en très très grand, finalement, comme le cœur de Michèle Aubéry. Un véritable mini salon qu'il ne faudra pas manquer!

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

 

P.S.2: le week-end du premier juin, il ne pleuvra pas du gros bleu qui tache dans le Sud-Ouest et tous ceux qui pourraient avoir envie de traire les vaches (car elles donneront enfin du vin) courront à Simorre, là où sera le bonheur, dans le pré et dans le Gers.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

 

P.S.3: bonus, de circonstance...

 

P.S.4: on n'oubliera pas au préalable de se rendre à Jenzat, près de Vichy, non pas pour boire de l'eau, mais pour chercher la vérité du vin bio au salon concocté par Jean-Marc Imberdis, du Vert et le vin.

salon des vins libres,sélestat,kenjiro kagami,clos fantine,strohmeier

Lien permanent Catégories : En léger différé du vignoble! 5 commentaires

Commentaires

  • Charité bien ordonnée commence par sois même.... https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn2/t1.0-9/10171245_10152116124441446_5406405652010804891_n.jpg https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/t1.0-9/q79/s720x720/1504103_10152039231841446_1208856108_n.jpg

    Écrit par : Bebert

  • Oui, Bébert, évidemment. Désolé pour l'oubli. Je vais le réparer dès que possible.

    Écrit par : olif

  • Ayé...

    Écrit par : olif

  • Tu veux du papier-toilette?... :p Sinon, merci...

    Écrit par : Bebert

  • C'est le genre de salon que j'aime bien fréquenter, dommage que ce soit si loin de chez moi! Il y avait aussi le domaine Hubert et Heidi Hausherr que j'apprécie particulièrement (et qui est en vente sur le site de Vignapart ;)

    Écrit par : M

Écrire un commentaire

Optionnel