Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard robbe

  • L'Anversis du décor

    l'anversis,lamoura,les rousses,bernard robbe,bistrot de montagne,

    Lamoura, Jura, un peu à l'écart du cœur de la station des Rousses. Brunes et blondes autorisées! Une situation potentiellement rêvée, pour un restaurant, au pied des pistes. Pas toujours le pied, pourtant, car le site est parfois un peu oublié, par les touristes, les skieurs, voire, pire, par la station elle-même. La Porte des Jouvencelles truste l'accès aux pistes de descente, celle de la Darbella a les faveurs du nordique. Par la force des choses et la volonté d'un homme, celle de Lamoura est désormais devenue la Porte des gastronomes. Bernard Robbe, tenancier de L'Anversis, a dû s'adapter pour capter une clientèle un peu moins touristique, mais beaucoup plus exigeante sur le contenu de son verre et de son assiette. Ce qu'il ne regrette finalement pas du tout. Une fois poussée la véritable porte en bois de ce bistrot de montagne, on pénètre dans un antre chaleureux. Il y a bien une terrasse ensoleillée, mais impraticable de nuit en hiver. À l'intérieur, le feu brûle dans la cheminée et la déco tout en bois est là pour rappeler que nous sommes bien dans le Jura, en montagne. D'abord le menu. Il se lit au tableau noir. Point besoin de lunettes pour les myopes et les presbytes, Bernard se charge d'en faire la traduction orale simultanée, une vraie tradition comtoise. Le commenter, l'expliquer, le suggérer, pour mieux faire apprécier cette cuisine roborative de montagne, inspirée, traditionnelle, à base de produits locaux soigneusement sélectionnés, avec juste ce qu'il faut d'inventivité pour la sortir de sentiers trop balisés. Un plat à choisir, celui de résistance. Et puis laisser faire. Jusqu'au dessert. Des mets souvent revisités par une petite touche locale et naturelle. Comme cette crème brûlée à la reine des prés, cueillie en saison dans les tourbières locales.

    l'anversis,lamoura,les rousses,bernard robbe,bistrot de montagne,

    Et puis, il ne faudrait surtout pas omettre la carte des boissons, qui mérite une mention toute particulière et à elle seule le déplacement, d'ailleurs. Carte d'absinthes, avec pas moins de 20 références, carte des cafés (les meilleurs du monde, en provenance de l'Arbre à café), carte des thés et, évidemment, LA carte des vins. Avec pratiquement tout ce que le Jura compte de plus excitant: Ganevat, Tissot, Pignier, Octavin, Tournelle, Labet, Montbourgeau, Bornard, Gahier, Hughes-Béguet, Bruyère, Hannoun ... Bref, de toute beauté et que du bonheur! Sans oublier la carte hors région, qui complète ce bréviaire à faire pâlir d'envie et de jalousie bien des restaurants plus huppés. À noter, au service, un éclateur ultra-performant pour le passage en carafe, que le patron manie à la perfection. Ce soir là, le Garde-Corps 2010 de Philippe Bornard s'est bien éclaté et nous aussi, du coup.

     

    l'anversis,lamoura,les rousses,bernard robbe,bistrot de montagne,

     

    L'Anversis, l'adresse incontournable pour gastronome en chaussures de ski ou raquettes, lors d'un séjour dans la montagne jurassienne. L'endroit vaut le détour, l'envers aussi!

     

    L'Anversis, Sylvie et Bernard Robbe

    239 chemin de l'Anversis 

    La combe du lac 

    39310 Lamoura-Les Rousses  

    +33(0)384 41 20 91

     

    Olif

     

    P.S.: les 24 et 25 mars, ce sera le printemps jurassien. Et même s'il reste encore un peu de neige au sommet de la Dôle ou du Crêt Pela, les Jurassiens du bas auront forcément le Nez dans le vert.