Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2010

Entretien croisé non vindicatif

 

logoV3.gif

Dans Vindicateur, il y a vin. Il y a aussi indicateur. Il n'y a pas dictateur, ni vindicatif. Non. Le Vindicateur est un guide, doublé d'un outil, à l'usage de l'amateur, pour mieux l'aider à s'y retrouver dans la jungle du monde du vin. Le Vindicateur, c'est un révélateur de vins. C'est aussi un journal (serait-ce l'ancêtre ou le descendant du blog?), qui relate par anticipation la mort de Robert Parker ou le déclin des AOC (ça, malheureusement, ce n'est pas de l'anticipation!). A la pointe, pourtant, le Vindicateur, par ailleurs très présent sur Facebook ou Twitter.

 

Totalement en phase avec l'actualité du monde du vin, le Vindicateur, donc. Au point de ne pas passer à côté de la nouvelle coqueluche du web vineux, du Québec et de la francophonie réunis. J'ai nommé la Belle Aurélia, grande buveuse sur le web, qui tente courageusement de changer le monde du vin, une bouteille à la fois.

 

 

vignette93d41e64e3e0f9ccf7c102902f138d11.jpg

 

A ses côtés, je joue la Bête, reprenant le rôle bêtement abandonné par Jean Marais, et j'y ai trouvé un plaisir immense. Des entretiens croisés, menés patiemment par Antonin Iommi, Vindicateur à temps plein. Plus d'un mois, que ça nous a pris, entre deux dégustations de vins et/ou deux émissions de radio. Mais ça valait le coup.

 

En réponse au Rouge-Gorge martien d'Aurélia, pour fêter ça, j'ai ouvert une Colombe de Bû (pas sur le web, mais aussi quand même un peu, pour ne pas dire beaucoup). Un véritable vin martien, sans aucun doute.

 

 

IMGP8790.JPG

Une cuvée exclusive de Laurent Baraou produite par Floréal Romero, du domaine du Bouscas. 100% colombard, en version demi-sec, avec 32 g de sucre résiduel. Un équilibre aérien, grâce à une acidité prodigieuse, sur le fil, avec des arômes délicatement acidulés de fruits de la passion. Je n'en suis encore pas revenu, tellement c'est bon! Un Vin de Table, forcément.

 

La Belle, la Bête, le Rouge-Gorge, la Colombe et le Vindicateur vous saluent bien!

 

Olif

 

 

 

Commentaires

Et alors, Colombe... ?

Écrit par : Aurelia | 17 mars 2010

Colombe? Apaisante...

Écrit par : olif | 17 mars 2010

Ah, cette Bête-là, elle sait ce que je pense d'elle....... Et tu dégaines une bouteille du Baraou (coïncidence jolie : hier soir précisément j'échangeais quelques mots, pour la première fois, avec le Baraou en question au sujet d'une idée d'entretien). Vive la Bête, vive le Québec !

Écrit par : Antonin Iommi-A. | 17 mars 2010

mais non, Olif, t'es pas "bête":-) - et en plus, tu continues à te prononcer par l'écrit - cela m'arrange, parce que ma connexion Interbet me prive du plaisir des images, qui bougent - trop de temps d'attente et donc trop faites pour être consommer qu'une seule fois (et encore) avec délectation.

Au moins sur tes notes, on peut revenir sans modération :-)!

Écrit par : Iris | 17 mars 2010

En face de cette buveuse d'outre atlantique qui a l'avantageux désavantage d'être une jeune femme plutôt radieuse, le plus éphèbe de tous les blogueurs, passerait pour un abominable Yéti. Ceci dit Olif, du moins sa plume, est naturellement viril(e). Ce n'est pas son poil apparent qui en fait une bête...qui ne l'est pas. Très joli travail conjoint du Vindicateur et de ses "interrogés". Fluide et qui se lit comme l'on boit un Morgon de belle origine...

Écrit par : christian Bétourné | 17 mars 2010

- colombe ?
- apaisante...


vous jouez à Pyramide ?
pas tout compris, c'est pas grave.

laurent

Écrit par : laurentp | 17 mars 2010

Colombe à boire avec quoi ?

Écrit par : Tiuscha | 21 mars 2010

J'ai pris le temps de la réflexion, Nathalie. Cette Colombe, elle se boit toute seule, Nathalie. C'est comme ça que je l'ai bue. Après consultation de Lolo Baraou, qui a testé quelques accords, à l'apéritif, avec quelques tapas, de la charcuterie, ou alors, éventuellement sur un dessert légèrement acidulé. Sa grande fraicheur, son faible taux de sucre résiduel, sa belle acidité et son élégance gracile n'appellent pas des nourritures trop riches.

Laurent, tu ne connais pas les aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, dans le beau pays de Reverose? Colombe, rameau d'olivier, paix. Apaisante, quoi!

Écrit par : olif | 24 mars 2010

En parlant d'Aurélia, et même pour toi, ptit Olif :

http://www.youtube.com/watch?v=_dby-08RUfY

:)))))))))))))))))))))))

Je dirais même : "Lol"

Écrit par : Nicolas Herbin | 29 mars 2010

Écrire un commentaire