Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VDV#37: les accords d'un été...

 

VendredisduvinC'est de saison. À l'occasion de cette 37ème session des Vendredis du vin, Nathalie Merceron, alias Tiuscha, nous invite à mélanger saveur et passion. Un sujet qu'elle maitrise bien, c'est d'ailleurs le nom de son blog. Boire sans manger, c'est un peu comme manger sans boire. L'exercice est vain, tant la passion est vin. Il n'y a que les adolescents boutonneux ne jurant que par l'association Coca-Cola-BigMac pour ne pas le savoir.

Le vin à la plage est un exercice périlleux. Gare aux goûts iodés, aux arôme salins et aux papilles ensablées. Les entrailles de pignon, dévorées crues, telles une offrande au Dieu de la pêche à pieds nus ou en tongs, sont gorgées de cristaux qui crissent sous la dent et rayent l'émail. La glacière sert tout juste à réchauffer le café plutôt que rafraichir le rosé. Les chichis s'accomodent mal d'un petit verre de Layon complètement frit sous le parasol.

drc,échézeaux,vendredis du vin,

L'accord parfait se fera plutôt sous la tonnelle. L'été, le cuisinier de la maison se transforme en surfeur qui ne se sépare jamais de sa planche. Un poisson, une viande, un peu d'huile, olive ou autre, des épices, et, psssssschhhhhh, le tour est joué. La plancha, c'est la cuisine d'été par excellence. La facilité ne tolère cependant pas la médiocrité, tout est dans la maitrise de la cuisson.

drc,échézeaux,vendredis du vin,

Une recette enfantine, paprikée des hannetons, filet mignon de veau, marinade légère, huile de pistache-paprika. L'astuce, c'est la cuisson sur papier sulfurisé. Le genre de truc qui vous rend la vie tout de suite plus belle, en simplifiant le nettoyage de la planche en fin de repas. C'est peut-être mesquin, mais c'est appréciable. Avec cette cuisine simple et goûteuse, estivale, ne craignant que le grand vent qui pourrait nuire à la qualité de la cuisson, il faut un vin à l'unisson. Vibrant, sur le fruit, éventuellement soutenu par un léger trait boisé, mais goûteux et harmonieux, bref, un vin évident et limpide, à savourer à tout moment de l'été, sur la terrasse et entre amis. Et pourquoi pas un bête pinot noir bourguignon, à servir frais avec quelques glaçons? Sans aucun doute le vin de mon été!

 

 

drc,échézeaux,vendredis du vin,

Échézeaux, l'été sera chaud!

 

À défaut, on pourra se contenter d'un petit verre de rosé de son producteur préféré.

 

 

Olif


Commentaires

  • Bonjour, le plus bel accord d'été que j'ai fait aprés avoir longtemps cherché d'associer un grand parme avec le sempiternel melon, je ne l'ai pas trouvé avec un rosé ou un blanc italien mais avec : le magnifique , gourmand , "terrasseur tonnelleur", cabernet d'anjou de vincent Ogereau à St Lambert du lattay.... Sincérement , un des plus beaux accords parfaits que j'ai pu faire, grâce aux résiduels qui ont crée le pont entre melon jambon et vin.

  • Olif en chef estival de la SRC... La chute est exceptionnelle....

  • J'adore cette version paprikée, oserais-je pousser (le bouchon) sur une version pimentonée avec le côté fumé qui conduit si bien les vins boisés ou sera-ce trop puissant ? Et oui pour le pinot noir, il n'y a pas que le rosé dans l'été...

  • L'Echézeaux de la DRC ne craint rien ni personne, Nathalie. Y compris les versions pimentonées/fumées. Vive le pinot noir l'été, même dans sa version rosée, du style Marsannay. Parce que la DRC, on en boit quand même pas tous les jours. P.S.: bien sûr, je n'y ai pas ajouté de glaçons, dans mon verre d'Echézeaux. C'était juste pour rigoler.

  • Cabernet d'Anjou, melon et Parme, ça fonctionne en général très bien. J'acquiesce, Pascal.

  • Bien sur que sa fonctionne avec le cabernet de notre Anjou! Merci pour toutes les infos!

  • J'ai cru mourir deux fois grâce à toi ! Une fois de rire avec ta vanne piquée à Maître Capello (paix à son âme le saint homme) et une fois avec les glaçons dans l'Echézeaux ! Pour la peine Monsieur Olif, vous devrez faire à genoux le tour du Clos Vougeot en récitant par coeur les 1200 noms de Climats bourguignons :-)) François

  • Si je viens manger et que je te laisse la Romanée Conti, tu m'invites ? C'est le cours de cuisine qui m'intéresse... ;))

  • Le cours de cuisine risque d'être bref, Karine. Ça nous laissera plus de temps pour boire un coup! Je te donnerai un cours de dégustation en prime, si tu veux...

  • L'Echezaux c'est bon, mais la Tâche c'est nettement au dessus.

  • Merci pour ce super article vivement cet été pour la cuisine à la plancha :)

Écrire un commentaire

Optionnel