Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 mars 2012

Les Filles, avant...

306019_10150711232874873_718364872_9287136_2109373197_n.jpg

 

J'aime Les filles de Gilles Berlioz, sa cuvée de Chignin-Bergeron à l'étiquette sexy autant que conceptuelle et changeante, pour mieux rendre hommage au Bergeron. Pas l'abricot, mais la Roussanne, cépage exclusif de l'appellation Chignin-Bergeron, en Savoie. En 2010, les filles incitent à la causerie, en groupe, à poil, au bord de la plage ou ailleurs. Un moment d'intimité à partager avec des filles, entre copains, voire avec des Fripons, l'autre cuvée de Chignin-Bergeron de Gilles Berlioz, ces petits garnements qui regardent sous les jupes des filles, quand elle en ont, des jupes.

 

savoie,gilles berlioz,chignin-bergeron,

En 2004, l'étiquette du Chignin-Bergeron de Gilles Berlioz s'exprimait encore dans la sobriété et le classicisme. Aujourd'hui, le vin resplendit. Il s'est enrobé avec l'âge, comme pas mal de filles, mais les rondeurs lui vont plutôt bien. La bouche est caressante et voluptueuse, comme certaines filles aussi, parfois les mêmes que précédemment.

 

2004, un millésime que Gilles Berlioz plaçait dès le début parmi ses plus belles réussites et qui confirme avec le temps tous les espoirs placés en lui.

 

J'aime les filles...

 

 

 

 

Olif

 

Retrouvez aussi les Dégustantanés sur le Blog de la Pipette.

Commentaires

Bonjour Olif,lisant regulierement ton blog depuis bien longtemps , j'avoue être surpris de l'éloge que tu fais des vins de Berlioz. En effet, toi qui prône l'utilisation modérée voir nulle du soufre, je suis étonné de voir que la dégustation de cette bouteille n'ait pas provoqué le mal de tête quasi systématique que les vins de ce vigneron déclenche même à dose homéopathique,car niveau soufre le Monsieur Berlioz n'y va pas avec le dos de la cuillère , à te coller le mal de tronche à un bordelais...J'espère que tu n'es pas en train de te michoubidiser !! Malgré cette erreur de casting , je prends en tant que fou de pinard énormément de plaisir à te lire. Cordialement. Cyril

Écrit par : Cyril | 22 mars 2012

J'en prends bonne note, Cyril, mais j'espère que ma michoubidisation n'est pas encore pour demain.

Concernant Les Filles 2010, voici la fiche analytique, trouvée sur http://www.vins-etonnants.com/roussanne-359/les-filles-2010-5568.html

Les Filles 2010
Référence berliofilles
Producteur : Berlioz Gilles

Cépage Roussanne - Région Savoie - vin blanc demi-sec - bouteille de 75cl - AOC Chignin Bergeron - T° de service 10-12° - Garde sur 10 ans

Vin demi-sec qui plaît particulièrement aux...

Cépage : Roussanne
Lieu-dit : Les châteaux, sélection parcellaire
Sol : Argilo-calcaire à prédominance argileux
Exposition : Sud
Age de la vigne : De 15 ans
Densité : 7000 pieds/hectare
Degré : 13.5 °
Sucre résiduel : 6,2
pH : 3,5
Souffre total : 60 mg/l

Ce qui ne répond pas aux critères de l'AVN, certes, mais est loin d'être excessif.
Et ce 2004 ne m'a non seulement pas donné mal à la tête, mais c'est limite "j'en redemande". Comme quoi, il ne faut pas non plus lire la fiche analytique avant de boire une bouteille.
Quant à sa Jacquère, elle n'a pas les caractéristiques d'une jacquère hyper soufrée, au contraire, mais se présente plutôt large et légèrement oxydative. J'aime beaucoup, et j'aime bien le vigneron aussi. Nobody's perfect...

Écrit par : olif | 22 mars 2012

Exactement,mais perso je n'ai eu que des déceptions sur ses vins,bien plus qu'avec sa musique... Maintenant il m'est arrivé d'apprécier les vins d'edmond Vatan par exemple ,pas 2003 gouté il y a 15 jours et limite intorchable,malgré des doses de soufre à la limite du rédhibitoire pour ma constitution plus que chétive .

Écrit par : Cyril | 23 mars 2012

Il faut noter les 6 g de sucre résiduel , ce qui explique un taux de soufre supérieur à la normale car le vin peut facilement partir en vrille et en bulles. Et là, il y en aura plein qui ne seront plus d'accord ! ;-)
zoubi

Écrit par : eric | 23 mars 2012

Écrire un commentaire