Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La parole de Robert

"Autan en emporte le vent dans les voiles" pourrait être le sous-titre de cet ouvrage et la devise de Robert Plageoles, tant il a œuvré pour la renaissance du vignoble de Gaillac en préservant sa richesse ampélographique menacée par la standardisation avec l'apport de cépages réputés améliorateurs, comme la syrah ou le merlot. Grâce à lui, prunelart, ondenc, len de lel, braucol, duras ont de nouveau de beaux jours devant eux. "Aller de l'avant en faisant marche arrière", une devise chère au jurassien Stéphane Tissot, est surtout une évidence pour ne pas perdre en route tout le patrimoine vini-viticole fièrement acquis avec le temps. Poète, historien, vigneron, Robert Plageoles est un peu la mémoire de Gaillac. Il vient de coucher sur le papier ses écrits, mis en pages et en images par l'artiste, photographe et illustrateur Bertrand Mac Gaw, sous l'œil superviseur avisé de Thierry Weber, des Éditions Tonnerre de l'Est. Vignes premières, vignes de demain. Buvons sa parole, comme on a pu boire auparavant celle d'un autre vénérable, Pierre Overnoy, la mémoire du Jura, dans l'ouvrage paru en 2011 aux Éditions MetaJura.

Gaillac est un vignoble historique à tous points de vue. Depuis le haut Moyen-Âge jusqu'à nos jours, Robert Plageoles en propose une vision documentée, étayée par ses nombreuses lectures et sa grande culture ampélographique. Notamment avec ses recherches sur Grésigne, forêt primaire de Castelnau de Montmirail, presque originelle, recelant un nombre conséquent de vignes sauvages, vitis sylvestris, qui nécessitent la protection de ce patrimoine ampélographique hors du commun, de toute urgence. Vignes premières, vignes de demain!

Grâce à lui, et d'autres à sa suite, le vignoble de Gaillac peut fièrement mettre en valeur ses trésors et renouer avec quelques raretés exceptionnelles, issues de cépages réellement originaux, comme le Vin d'Autan et le Vin de voile, qui auraient pu tomber dans l'oubli, fort heureusement pas complètement. Et pas pour tout le monde.

tonnerre de l'est,robert plageoles,vignes premières vignes de demain

Quand il arrive que le mauzac ne soit pas suffisamment docile pour garder élégamment son voile, il peut se transformer en un succulent vinaigre que la Guinelle sait mettre en valeur. Ce qui n'aura pas son pareil pour sublimer les ris de veau, juste poêlés dans du beurre avec des échalotes.

 

Vignes premières, vignes de demain

Robert Plageoles, Bertrand Mac Gaw

Éditions Tonnerre de l'Est

 

P.S.: c'est officiellement demain, le 19 août, que sort le désormais fameux Glou Guide, troisième opus. Une cuvée à marquer d'une pierre orange, comme sa couverture, puisqu'elle voit apparaître un troisième auteur, en la personne de moi-même, ici présent, dont l'humour superficiel (private joke) n'a d'égal que le bon goût et la bonhommie légendaire.

tonnerre de l'est,robert plageoles,vignes premières vignes de demain

(le Glou Guide 3, avec, en avant-première, l'un des 150 vins qui y figure)

Écrire un commentaire

Optionnel