Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Si you laiteur, Aligoteur...

1948, la Peugeot 203 prend son envol sur les routes de France, en version berline, coupé, décapotable ou utilitaire. Ça swingue sur le bitume!

1955, Bill Haley surfe sur la vague du swanp pop avec ses Comètes en reprenant un titre de Bobby Charles qui a fait le succès du rock du Bayou. Ça swingue sur le dancefloor!

2018, l'association des Aligoteurs voit le jour, à l'initiative d'une poignée de vignerons passionnés par l'aligoté (Sylvain Pataille et Laurent Fournier, entre autres) et de Philippe Delacourcelle, ancien restaurateur parisien désormais installé à Boisrouge, au cœur de la Côte, à Flagey-Echezeaux, également fou à lier de ce cépage généralement méprisé, qui mérite bien qu'on lui rende ses lettres de noblesse. Ça swingue dans le vignoble!

Le lien entre tout ça? Le troisième salon dédié à ce cépage, ou, plus exactement, une garden-party post Covid, organisée dans les jardins de Boisrouge, une rencontre amicale, conviviale et festive avec barbecue à la clé, afin de mieux faire connaître et promouvoir ce soi disant petit blanc qui, lorsqu'il est bichonné, n'a nul besoin d'un trait de crème de cassis au fond du verre pour être transcendé. Une reprise en douceur dans l'univers de la dégustation, mais ça swingue!

 

aligoteurs,aligoté,bourgogne,dominique derain

 

See you later, Aligoteurs!

aligoteurs,aligoté,bourgogne,dominique derain

 

Une journée estivale qui méritait bien un petit détour par la côte des blancs et une virée en 203 dans les vignes, entre Saint-Aubin et Santenay, en guise de préambule. L'occasion, grâce à Dominique Derain, de déguster sur cuve un rosé de gamay 2019 que l'on verrait bien embiber pour l'été, mais que Julien Altaber n'est pas encore tout à fait prêt à lâcher. Le même Julien, retrouvé un peu plus tard du côté de Boisrouge, avec son Po à Po, aligoté macéré, une déclinaison intéressante de ce cépage, dont une autre version pourra être dégustée, celle d'Athénaïs de Béru, nouvelle venue dans l'association. Tout comme Marthe Henry-Boillot, qui proposait à la dégustation deux cuvées plutôt réjouissantes. Parmi les autres vins remarqués, je signalerai ceux de Jérôme Galeyrand et d'Axelle Machard de Grammont. Et la découverte du Morey-Saint-Denis 1er cru Clos des Monts-Luisants du domaine Ponsot, l'exception qui confirme la règle, le seul climat premier cru à être planté d'aligoté.

Largement de quoi faire de l'aligoté son vin de l'été.

aligoteurs,aligoté,bourgogne,dominique derain

See you later, Aligoteurs...

 

.

Commentaires

  • Magnifique article ! Les photos donnent vraiment envie de partir en ballade !! et au volant de cette belle voiture ça doit être une excellente escapade

Écrire un commentaire

Optionnel