Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les femmes font du vin

Et elles aimeraient que ça se sache. Alors, sous l'impulsion de Sandrine Goeyvaerts, tenancière d'une Pinardothek, en ligne et IRL (les caves Lacroix à Saint-Georges sur Meuse, dans la banlieue de Liège, là où tous les vins ne sont pas bouchés, mais parfois un peu bouchonnés, ça peut arriver), elles ont créé une association de femmes du vin. Toutes les femmes, toutes celles qui ont un lien avec le vin, qu'elles soient productrices, sommelières, cavistes, passionnées, journalistes. Auréolée du titre de Premier sommelier junior de Belgique en 2003 et d'Homme de l'année 2014 par la RVF* pour son blog, Sandrine en a toujours eu gros sur la patate féminine à cause de ce sexisme de tous les instants dans le monde du vin (et ailleurs aussi). Cette assoce, elle l'ont baptisée en anglais, s'il vous plaît. C'était avant le Brexit, avant le mois de May. Women do wine, parce c'est quand même vrai que ça sonne mieux. WDW en abrégé, avec le hashtag qui claque: #WDW. Et, accessoirement, ça ouvre les portes à l'international. Elles tiendront leur premières rencontres le dimanche 23 juin à Paris. Il faut que ça se sache!

Inutile de dire qu'il va y avoir de la jupette en ce début d'été à Paname! Pour qu'elles puissent se rencontrer, il va évidemment falloir des sous. Les leurs, ceux des sponsors, ceux des participant.e.s, ceux des sympathisant.e.s. Alors, pour eux, elles ont imaginé une opération de crowdfunding qui devrait leur permettre de financer une partie de cette journée, ouverte à toutes et à tous.

Alors, si vous aussi, vous avez envie de boire un canon élaboré par une femme dans un beau mug à l'effigie de WDW, de vous promener avec un beau sac en bandoulière siglé WDW, que vous pourrez remplir de bouteilles avec des étiquettes à fleurs (on dit un tote-bag et les fleurs sont évidemment facultatives sur les étiquettes. Halte aux clichés sexistes! D'ailleurs, j'aime beaucoup les fleurs.) ou d'arborer sur votre torse plus ou moins velu un magnifique tee-shirt unisexe estampillé WDW, crowdfundez, (h)ululez et envoyez des sous. Le vin, c'est comme la science, ce sont d'abord des hommes et des femmes qui en produisent. Alors, aidez-les, envoyez des sous. Plein.

 

 

 

C'est par là que ça se passe: https://fr.ulule.com/rencontre-women-do-wine/

 

P.S.: les hommes, le 23 juin, pas besoin de vous travestir. Venez comme vous êtes. Mais, surtout, laissez vos préjugés au vestiaire. Un vin de femme, ce n'est pas un vin féminin pour autant. C'est juste du vin, quoi! Les LGBTQueers, venez aussi comme vous êtes, c'est comme ça qu'on vous aime.

 

* Depuis, la RVF ne parle plus d'Hommes du vin pour désigner ses remises de récompenses annuelles, mais de trophées. Et récompense toujours aussi peu de femmes. Comme quoi...

Écrire un commentaire

Optionnel