Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Impatience!

Dur de résister! Pourtant, c'était écrit dessus. En lettres rouges. D'un côté, il eut fallu résister, mais, de l'autre, comment résister à la tentation de se cabrer de plaisir antique?

IMGP9850.JPG

Clos Romain Patience 2008, Coteaux du Languedoc

Patience, impatience, le Clos Romain joue avec les nerfs de ses clients transformés un temps en patients, pour avaler cette bonne médecine. Des patients impatients, incapables de ne pas succomber à l'appel du tire-bouchon. Cette cuvée majoritairement syrah et grenache, complètée par du cinsault, c'est du velours pour le gosier, un velours de fruits noirs délicatement relevé. Le fût sait se faire discret, en restant en retrait pour ne souligner que le joli grain et la fraicheur du tanin.

 

Qu'en sera-t-il de Phidias, dominante carignan vinifiée en amphore, un vrai travail de Romain, effectué en grande partie par Céline? Je ne devrais pas être beaucoup patient non plus sur ce coup là!

 

"All we need is a little patience"

 

 

Olif

 

Retrouvez aussi les Dégustantanés sur le Blog de la Pipette.

Lien permanent Catégories : Les Dégustantanés 2 commentaires

Commentaires

  • Nous avons dégusté cette cuvée "patience" & sommes d'accord avec vos remarques. Nous ferons déguster la seconde bouteille à Catherine quand elle reviendra dans le Sud. Bonnes dégustations. Gienka

    Écrit par : champeaux

  • Je pense que Catherine appréciera, même si ce n'est pas du braquet ni de la folle noire. Je n'en ai pas (encore?) parlé, mais j'ai encore plus aimé Phidias 2008, la cuvée élevée en amphore. Le carignan sublimé par la terre cuite!

    Écrit par : olif

Écrire un commentaire

Optionnel