Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cap sur Vins "nature" en Nord...

DSC_1534.JPG

 

C'est devenu un cliché tendance pour apprécier le vin "nature", il faut souvent passer le cap du nez. Un écueil loin d'être insoluble, lorsque l'on a envie de toucher au graal vinique avec sa langue, et d'autant moins compliqué à franchir que bon nombre de vins dits "nature" sont de plus en plus civilisés. La sélection de vignerons effectuée par Luc et Gilles Carpentier pour le salon de Séclin (59) ne va pas piocher parmi le vin "nature" le plus trash et réalise un judicieux mix entre quelques membres de l'AVN, des biodynamistes convaincus, des bios de la première heure, et d'autres vignerons, soucieux autant de leurs sols que de la viabilité économique de leur entreprise. Le tout, parrainé par Le vin de mes amis et, depuis deux éditions, associé au Blog d'Olif, ce qui est une joie et un honneur. Et aussi un plaisir, celui d'effectuer désormais rituellement, au printemps, la route jusqu'à Lille pour un grand moment de convivialité et de retrouvailles.

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

Bienvenue chez les Ch'tis, ceux qui ne font pas du ski, mais clapent de la langue au pied des terrils. La route du Nord est parfois semée d'embûches, elle s'est faite par étapes progressives. Cette année, la virée lilloise a nécessité un crochet par Colmar, mais pas pour se gondoler sur la Petite Venise, avant de passer par Nancy et une étape Rue de la Soif, à L'Échanson, haut lieu, aussi stimulant que bruyant, de la vie vinique lorraine. Un Bourgogne Épineuil 2010 de Nicolas Vauthier, servi en magnum et à l'aveugle, a trompé son monde, mais pas tous. Gamay (du Beaujolais), pineau d'Aunis (de Loire) ou pinot noir (d'Alsace), les supputations sont allées bon train, avant d'atterrir en Mâconnais, chez Julien Guillot. Encore perdu, mais plus conforme.

Capture d’écran 2012-03-13 à 21.55.39.png

Garder le cap, c'est une obsession. Et puis le dépasser. Pour se rendre à Vins nature en Nord, à l'espace Napoléon de Seclin. Passer le cap du nez...

 

DSC_1566.JPG

 

Cap Blanc-Nez, les mouettes piaillent en direction de l'Angleterre, ce qui n'empêchera pas le XV de France de marcher sur une épine.

 

DSC_1574.JPG

 

Cap Gris-Nez, légèrement embrumé, légèrement enrhumé, mais sans excès. Cap passé, mais sans y être allé.

 

DSC_1587.JPG

 

Cap Rouge-Nez, au salon de Séclin, mais avec modération évidemment, car si on a beaucoup goûté, on a aussi beaucoup craché. Des belles choses, évidemment. S'en souvenir et ne pas oublier les autres. Priorité aux Filles, une symphonie de Chignin-Bergeron 2010 chignée Gilles Berlioz.

DSC_1575.JPG

Priorité aux filles toujours, avec Frédérique Barriol-Montès et ses 2004 du domaine de la Casenove, qui se goûtent à merveille, à l'image de cette cuvée Commandant Jaubert 100% syrah, dont une goutte a malheureusement dû tomber par terre, on la cherche encore. S'Arena est issue d'un accident climatique qui a donné naissance à un passerillage précoce de muscat sur souche. Caractère oxydatif, style vin de paille, belle fraicheur, sucrosité discrète, voilà un bien joli vin.

 

DSC_1578.JPG

 

Priorité aux filles encore, avec un petit clin d'œil à Monsieur Mosse, le chouchou d'une grande partie de ces dames, "en plein boulot, avec sérieux et une certaine classe", qui produit des vins blancs à marquer au rouge fer, comme cet Anjou 2010 le Rouchefer, justement

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

 

Priorité aux filles, encore et toujours, avec les Bonichons 2010 de Philippe Peulet, du gamay 95C qui soutient bien la gorge, quand il y glisse avec volupté. Ce lieu-dit abritait naguère une maison entièrement dédiée aux nourrices, à qui l'on amenait la marmaille à téter, mais pas encore du gamay, il faut croire.

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

 

Priorité aux filles, avec Marie Lapierre, et ses toujours gouleyantes cuvées de Beaujolais. La prime à un épatant Morgon 2011, qu'il fallait se dépêcher de goûter pendant qu'il y en avait encore.

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

 Priorité aux filles, enfin, avec Hortense et Honorine, deux jolis sauvignons 2010, l'un de Touraine, l'autre de Ménetou-Salon, vinifiés par Albane et Bertrand Minchin, vigneron pragmatique et homme de convictions. Une gamme très cohérente, en blanc comme en rouge, et qui fait plaisir à boire.

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

Et puis tant d'autres, du Bandol La Tour du Bon d'Agnès Henry au Pomerol Gombaude-Guillot de Claire Laval, en passant par les bulles magiques de Delphine Richard, en Champagne. Même s'il n'y avait pas que des filles, à Séclin, certaines étaient accompagnées.

 

 

Le Salon Vins nature en Nord ne serait pas le même sans ses soirées d'exception, comme le grand repas vigneron qui s'est tenu à la Laiterie, et l'indispensable after de clôture à L'Huitrière, où le tandem Giboulaureau ne manque jamais de se distinguer, après avoir ingurgité une ou deux crêpes Suzette flambées.

 

vins nature en nord,gilles berlioz,domaine de la casenove,domaine lapierre,francis boulard,bertrand minchin

 

Olif

 

Lien permanent Catégories : Dives bouteilles ... 2 commentaires

Commentaires

  • Très bon compte-rendu Olif ! Encore d'excellents moments de partage et de découvertes (la dernière fut pour moi les canards à poils d'hiver de la zone de Seclin, comprenne qui pourra...) A l'année prochaine Christophe

    Écrit par : Christophe B

  • C'est vrai qu'on s'est perdu sur les rives du vin de Nicolas Vautier lors de vot arrêt à Nancy :) , cependant, la suite de la soirée ou tu nous a réservé la surprise de bouteilles collector n'a trompé personne, le P.P était grand! Merci pour le compte rendu du salon ou Patrick a failli réussir à nous pousser :)

Écrire un commentaire

Optionnel