Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

calendrier de l'avin

  • La vingt-et-un décembre 2017

    Noël.le. approchant à grands pas, il est grand temps de finir d'ouvrir les petit.e.s portes de son calendrier de l'Avin (et de le vin), tricoté en poil de vigneron.ne.s, certain.e.s d'entre e.u.x.lles ayant débuté la taill.e, histoire d'être présentabl.e.s pour les fêtes de fin d'anné.e. Pour cause de nativité.e anticipé.e, notre Eva nationale a jeté l'épong.e et dégainé ses couches-culottes (coucou Louisette!). C'est donc Laurent qui a quitté le banc de touche et enfilé le coustume.r de Mère Noël.le pour 2017. Et qui en a profité, le sacripant, pour nous coller un.e contraint.e: que ça bulle ou que ça pétille, sinon rien! Impossible d'y contrevenir. Mais c'est ce qu'on va voir. Tout comme on a probablement touché le fond et aux limites de l'écritur.e inclusiv.e. Je vais donc arrêter de dégenrer à tour de bras.

    Lire la suite

  • L'Avin 2017

    Noël.le. approchant à grands pas, il est grand temps de finir d'ouvrir les petit.e.s portes de son calendrier de l'Avin (et de le vin), tricoté en poil de vigneron.ne.s, certain.e.s d'entre e.u.x.lles ayant débuté la taill.e, histoire d'être présentabl.e.s pour les fêtes de fin d'anné.e. Pour cause de nativité.e anticipé.e, notre Eva nationale a jeté l'épong.e et dégainé ses couches-culottes (coucou Louisette!). C'est donc Laurent qui a quitté le banc de touche et enfilé le coustume.r de Mère Noël.le pour 2017. Et qui en a profité, le sacripant, pour nous coller un.e contraint.e: que ça bulle ou que ça pétille, sinon rien! Impossible d'y contrevenir. Mais c'est ce qu'on va voir. Tout comme on a probablement touché le fond et aux limites de l'écritur.e inclusiv.e. Je vais donc arrêter de dégenrer à tour de bras.

     

    La suite c'est sur le calendrier de l'Avin...

  • Calendrier de l'Avin 2016: il était une fois en Belgique, une fois...

    De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves, c'est désormais bien connu. Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague où planter de la vigne, ils n'ont pas hésité à relancer leur viticulture disparue au XIXème siècle, misant à fond sur le réchauffement climatique qui ne fait que commencer. Avec l'envie, pour certain, de revenir à des pratiques saines, afin de rendre le sol vivant et le vin naturel. En utilisant des cépages naturellement résistants, parce que les vignerons belges ne sont pas des surhommes non plus!

     

    Lire la suite

  • La Saulitude, ça n'existe pas!

    DSC_3161.JPG

     

    Jamais  à court, face à ce type de Cheverny ... Cour-Cheverny, romorantin, Hervé Villemade, Les Saules, un véritable conte de l'Avin!

     

     

     

    À lire sur Œnos, dans le calendrier de l'Avin....

     

    Olif