Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rue89lyon

  • À Lyon, le vin nature est désormais côté en bourse!

    À la clôture des cours de la bourse lyonnaise des 4 et 5 novembre, le CAC 20 naturel a terminé à la hausse. Plus de 2000 actions ont été vendues dans l'euphorie générale. La quatrième édition du salon Sous les pavés la vigne-Rue89 Lyon a battu son plein, faisant du vin naturel le quatrième fleuve à traverser la capitale des Gaules, après le Rhône, la Saône et le beaujolais. Et cela cela risque bien de durer tout le mois, au moins autant que le port de la moustache. Voire plus si affinités. Foi de Gone, le Lyon (natural wine) tasting is not gone away.

    Lire la suite

  • Oh! je voudrais tant que tu te souviennes (2)...

    Deuxième étape de cette immersion dans le vin naturel, Lyon. Embarquons pour le Salon Rue89 des vins naturels! Changement de décor, mais toujours en bordure de Saône. Après les Subsistances, place à l'Embarcadère, espace d'évènements superbement rénové et adapté pour la circonstance.

    Cinquante vignerons natures débarquant quai Rambaud, ça va être dur de les encercler, comme disait John.

    Lire la suite

  • Oh! je voudrais tant que tu te souviennes (1)...

    Le vin naturel fait péter. C'est ce que semble vouloir nous signifier le petit oiseau gracile et délicat qui siffle du cul au bord d'un verre, celui d'Hiraku, nouveau venu dans le paysage des salons viniques. De là à en déduire que les francs buveurs de l'AVN contribuent à augmenter l'émission des gaz à effet de serre, grevant ainsi le bilan carbone du vin naturel, il y a un pas de sept lieues que je me garderai bien de franchir, laissant naturellement aux grands spécialistes et analystes de la mondovinisation le soin d'extrapoler à outrance. 

    Le vin naturel va tout faire péter. C'est le message de la deuxième édition, fort réussie, du salon Rue89 des vins naturels, qui s'est tenu à Lyon les 1er et 2 novembre. Manifestement. Et ce n'est pas Antonin Iommi-Amunategui qui dira innocemment le contraire, lui dont le petit livre rouge s'est arraché comme des petits pains. Natures, bien sûr.

    Lire la suite

  • Subsister à Lyon grâce à Rue89...

    IMG_0284.jpg

    Subsistance: au singulier, ce qui permet l'existence matérielle d'un individu. Au pluriel, à Lyon, laboratoire international de création artistique: spectacle vivant, danse, cirque, théâtre, musique... et vin naturel! Les Subs, comme les appellent familièrement les Gones, c'est un endroit magique, culturel et historique, le long des rives de Saône. De façon éphémère, la cour intérieure du bâtiment, abritée sous une magnifique verrière, a vu défiler sa cargaison de verres. Verre bouteille, verre griffé, vert taulier, vert stéphanois...

     

    DSC_5017.JPG

    Sous les pavés de la Rue89 Lyon, la vigne, est sans doute le premier salon auquel je participe qui contient un véritable salon dedans. Canapé simili cuir, mais quand même. L'opportunité d'y faire s'asseoir une brochette de vignerons qui causent naturellement dans le poste, en plus de Charles Frankel, auteur sulfureux et volcanique, ma pomme, cobaye d'une expérience hautement scientifique en collaboration avec le Clos des Cimes de Raphaël Gonzales, et de Dominique Hutin, le chroniqueur vin vedette de France Inter, rescapé du grand incendie, et qui a fait comme si on allait déguster. Et, de fait, on a dégusté un joli carignan blanc du domaine Leconte des Floris, voire même plus, histoire de s'humecter le gosier. Parce que tendre le micro successivement à Dominique Derain, Vincent Wallard, Lilian Bauchet et Denny Baldin, c'était prendre le risque de ne jamais pouvoir récupérer le crachoir (en avaient-ils d'ailleurs besoin d'un?). On a causé vin, business, pigeage en slip, art, bio, biodynamie, vin nature, levures, soufre et toutes ces sortes de choses, devant un public attentif et intéressé. Et, même sans radio, l'animateur sait garder ses droits et faire respecter le temps imparti. Un débat haut en couleurs et un canapé très confortable.

    Capture d’écran 2014-11-04 à 20.14.57.png

    Crédit photo Rue89Lyon

     

    Pour clore sur l'expérience menée scientifiquement au Clos des Cimes, il s'agissait de déterminer par la dégustation les différences organoleptiques entre 3 vins produits sur la même parcelle, mais non cultivés de la même façon (bio sans traitement, biodynamie avec traitements différents...). Élevage identique, pour ne pas rajouter une variable supplémentaire. De façon flagrante, les vins se présentaient sous un jour complètement différent. Fort heureusement, il ne m'a pas été demandé de juger quelle manière était la bonne!

    IMG_0294.jpg

     

    En fin de repas, impasse sur le dessert. Claire Deville et Emmanuel Buschiazzo avaient offert le fromage à marier directement avec un petit noir. Un peu fort de café, sans doute, mais une expérience complètement bluffante.

    Capture d’écran 2014-11-04 à 21.04.12.png

    Crédit photo Le Taulier

    Le meilleur vin de tout le salon, ce fut peut-être cette bière sortie de l'imagination des créateurs de la BAB, une Speci'Ale aromatisée au pinot noir du Dom Derain. Du vino-bièro-business de haute volée, en quantité ultra-limitée.

    Évidemment, j'exagère, puisque du bon, voire de l'excellent vin il y a eu. Petit panorama non exhaustif en images:

    IMG_0314.JPG

    L'Alsace chic et Geschickt, du tout bon, du pinot blanc au gewurtz, en passant par riesling et pinot gris, Kaefferkopf en tête, mais pinot gris et noir sans soufre particulièrement intéressants.

     

    IMG_0299.jpg

    Ampeleia et le sourire lumineux de Simona Spinelli, tout le charme de l'Italie dans un grand projet viticole initié par Elisabetta Foradori et magistralement conté sur le blog du plus italien des belges suisses allemands.

     

    IMG_0293.JPG

    Les vignes rouges du Piémont cévenol, c'est grande veine de pouvoir y goûter. De jolis vins remplis de fraîcheur, à savourer entre deux épisodes.

     

    IMG_0307.jpg

    Les vins cruellement bons de Ludovic Engelvin, l'espontaneo gardois, baptisés d'un nom qui reflète l'état d'esprit du berger-vigneron ou un événement marquant survenu au cours du millésime.

     

    IMG_0315.jpg

    Une expérience d'oxydation ultime sur un mourvèdre laissé 10 ans en bonbonne, exposé à tous vents. Une robe presque noire et un air de PX, le sucre en moins. Exceptionnel et ultra collector.

     

    IMG_0289.jpg

    Du sirop de gamay frizzante chez les Perraud, en attendant le retour des bulles. Mais c'est déjà une vraie gourmandise.

     

    Et puis quelques tronches de vignerons, de façon non exhaustive également:

     

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Aurélien Petit, du petit domaine. en Languedoc et Vincent Wallard, du grand domaine en Argentine.

     

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Jérôme Bourgeois, ou quand la Champagne ne s'embourgeoise pas.

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Joli moulin de la main gauche d'Isabelle Villemade. Je suis verni!

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Dominique Der... hein? dont la bière au pinot surclasse aisément le moindre pinot à la bière.

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Le plus beau et joli profil des Côtes de la Molière.

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Denny Baldin, super natural winemaker. Sacré Denny!

     

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Émeline Calvez, sœur de terroir et jolie bobine du vin, même sans Sébastien (Bobinet).

    rue89lyon, rue89,salon rue89,lyon

    Clin d'œil au Clos des Mourres, de Jean-Philippe Bouchet à Ingrid.

     

    Il n'aurait pas fallu qu'une telle aventure dans la capitale des Gaules se termine sans un banquet. Quatre mains pour six plats et le plus beau repas de salon jamais mangé, foi de plusieurs vignerons expérimentés en la matière. Guillaume Monjuré et Mathieu Rostaing ont creusé leur sillon et grillé le palais de l'assemblée. Un repas topissime, copieusement accompagné de vin naturel, le quatrième fleuve à arroser Lyon désormais, grâce à Rue89 Lyon et Antonin Iommi-Amunategui.

     

    Olif

     

    P.S.: le mois du vin naturel lyonnais se poursuit avec le salon des Débouchées, les 22 et 23 novembre

    rue89lyon,rue89,salon rue89,lyon

    et  On se met au verre, organisé par Vercoquin et Élémentaire, le dimanche 30 novembre.

    rue89lyon,rue89,salon rue89,lyon

     

    P.S.2.: ce n'est pas organisé par Rue89 Metz, mais les 22 et 23 novembre se tiendra la nouvelle éditions de Plappevignes. Le vin de Moselle et la quiche lorraine vont couler à flots. Mais pas que...

    rue89lyon,rue89,salon rue89,lyon