Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • VDV#35: le vin fait son cinéma...

     188029_209752952384328_3528388_n.jpg

     

    VendredisduvinLe cinéma investit la Bloglouglou. À l'occasion de cette 35ème session des Vendredis du vin, qui vient presque à point pour concurrencer le festival de Cannes, le vin se positionne en haut de l'affiche. Vin et cinéma, c'est donc le thème retenu par Nina Izzo, de moins en moins perdue dans le monde du vin. Le vin, pourtant, ce n'est pas du cinéma, même si certains vignerons-critiques-amateurs-blogueurs (aucune mention inutile à biffer) se font souvent des films et se la pètent en Technicolor, 3D et/ou Dolby stereo surround. La réciproque est cependant vraie également, certains grands noms du cinéma n'hésitant pas à faire du vin, c'est même très tendance. Le cinéma, ce n'est pourtant pas du vin non plus, et j'en connais qui feraient mieux de continuer à tourner ou jouer la comédie plutôt que de se balader en 4x4 ou jet privé au-dessus de leurs vignes.

     

    Moteur!

     

     

    Clap-Cinéma.jpg

     

     

     

     

     

    Merci Père Cyril, merci Père Florian! Seules deux âmes P-U-R pouvaient me sauver de Belzébuth.

     

    IMGP9449.JPG

     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: petite précision à l'intention des sourds et des malentendants, la musique dans les tuyaux, c'est évidemment Tubular bells et le thème introductif de L'Exorciste.

    P.S.2: Olif est habillé par Glougueule, le site des hommes de glou joliment vêtus.

    P.S.3: Amène est un Beaujolais-villages 2009 de la maison P-U-R, à Villefranche sur Saône. Vieilles vignes de 70 ans, élevage de 17 mois en cuve sur lies fines, sans soufre ajouté. Du fruit poivré et épicé, qui croque et qui gouleye, l'arme absolue contre les lendemains qui déchantent.

    P.S.4: Videolif, c'est pas du cinéma non plus et je ferais peut-être mieux de continuer à boire de bons canons en cachette ...

     


  • Languedoc minute...

    La terrasse du Mimosa, horloge en main

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

    13h15, place de l'horloge de Montpeyroux. Il s'agissait d'être à l'heure, histoire de casser une petite graine avant le programme gustatif de l'après-midi. Tartare de saumon délicatement citronné et parfumé, suivi d'impeccables côtes d'agneau aux petits légumes nouveaux. La terrasse du Mimosa, l'étape incontournable de l'arrière-pays héraultais. La récolte languedocienne peut désormais commencer.

     

    Mas Jullien, sans états d'âme!

    languedoc,mas jullien,jonquières

    Pas d'États d'âme pour Olivier Jullien en 2009. Cette cuvée majoritairement grenache, devenue célèbre par son habillage et les poèmes qui l'agrémentaient, reflet de la liberté d'expression d'Olivier Jullien, a en effet vécu. Le feeling est venu d'une cuvée de carignan blanc majoritaire, qui aurait détonné dans l'assemblage de la cuvée blanc du Mas, et qui s'exprime très bien en solo. Silence requis à la dégustation de cette gorgée de fruits blancs remplie de fraîcheur, les nouveaux États d'âme. Chut!

    L'autre grande nouveauté du Mas, c'est le développement d'une activité de négoce afin de faire revivre le vignoble oublié de Saint-Privat. Sur ce magnifique terroir d'altitude, déjà à l'origine de la remarquable cuvée Carlan, ainsi que de la toute dernière parcelle des Rougeos, intégrée dans la grande cuvée du Mas Jullien dès la première récolte, les vignes de Saint-Privat tombaient dans l'oubli. Une pitié que d'être contraint à les arracher! Sous l'impulsion de Jean-Baptiste Granier, collaborateur d'Olivier Jullien et pleinement associé avec lui sur ce coup-là, Les Vignes oubliées ne le sont plus. Régulièrement entretenues et labourées par leurs propriétaires jusque-là, il n'a pas été difficile d'obtenir d'eux la conversion en bio, garante externe de la qualité de leur travail. Malgré la richesse de constitution de cette première cuvée officiellement en vente, on y retrouve la fraîcheur de tanins de ce terroir d'exception dont il ne serait pas sain de se priver, dans le millésime 2009. Un nom de cuvée déjà utilisé par le passé au Mas Jullien et qui retrouve là toute sa signification. Ces vignes oubliées ne devraient plus l'être dorénavant... À lire, l'excellent article consacré à Jean-Baptiste et à cette cuvée sur Midi-vin.com.

     

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

    Le Mas Jullien Rosé 2010 vit pleinement la saison des fraises, Carlan 2009 fait dans le Carlan, spontané et immédiat, le Mas blanc 2010 est toujours aussi fin, quelque soit le millésime, le Mas rouge 2008 impressionne par sa structure et sa longueur, même si son fruité se fait déjà séducteur (peut-être l'apport des raisin des Rougeos, terroir de Saint-Privat?).

     

    Le Clos Romain, amphores et oliviers

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain,

    À l'ombre du pic de Vissou, le Clos Romain. Juste en face, à gauche de la route. Le Clos Romain, c'est un lieu, des gîtes, de la vigne, des oliviers, des amphores, un travail de romains, un travail de Céline et Romain, une grosse démarche qualitative pour continuer de faire vivre ce petit paradis perdu sur la commune de Cabrières. Les barriques de Patience boisent un peu trop le vin au goût de Céline, qui préfère le tactile soyeux de l'amphore. Leur dernière heure a peut-être sonné au domaine, pour laisser le champ libre au potier. Impatiente, Céline? Il faut pourtant bien reconnaître que Phidias joue sur du velours...

     

    Mas Coutelou, la mémoire du grenache

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

    Pour arriver à la cave mystérieuse qui renferme les vieilles barriques du trésor de Jeff Coutelou, il faut d'abord prendre le chemin des vignes de Puimisson, pour un tour quasi exhaustif de la propriété et avoir un aperçu des différentes pratiques du secteur. Des arbres isolés au milieu du no wine's land puimissonais signent la présence de parcelles cultivées dans le respect du vivant. Chenilles, fleurs de bourrache, oliviers, amandiers, haies, oiseaux, coccinelles,... colonisent à nouveau les vignes, recréant un écosystème garant d'un équilbre naturel apte à permettre de produire le meilleur raisin. Non loin de là, on conditionne la vigne à prendre la forme d'une haie d'arbustes, afin de procéder à une taille mécanique. De quoi donner des frissons dans le dos...

    La Vigne haute 2010, toujours en élevage, est une pure syrah d'anthologie, à l'équilibre septentrional, d'une fraîcheur remarquable. Dilemme: l'embouteiller sur son fruit actuel ou prolonger l'élevage? Rien de tel qu'un vieux grenache, et même plusieurs, pour enclencher la méditation qui se poursuivra fort tard en soirée. Pour la Vigne haute, son sort n'est pas pour autant réglé...

     

    Chai Christine Cannac, the place to Be...darieux!

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

    Une soirée tranquille à Bédarieux, ça vaut tout l'Orb du monde. Au menu, tapas, fricandeaux et vins "natures", Chai Christine Cannac, sommelière et caviste avisée de la haute vallée de l'Orb. Quand toute une clique de vignerons débarque, forcément, la soirée se prolonge et devient un peu moins soft. Au menu, Courtois, Overnoy, Lapierre, Métras, Yoyo... Pas de quoi avoir beaucoup mal à la tête le lendemain! Que le touriste de passage se rassure, Chai Christine Cannac, on peut aussi gouter aux joies des vins du Languedoc. Et même plus si affinités. The place to be, à Bédarieux!

     

    Lisson à l'horizontale

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

    Le plaisir d'entendre à nouveau la petite musique de Lisson tinter dans le vent qui se lève ...  Avant de s'abriter dans la fraicheur de la cave pour une dégustation horizontale des trois cuvées du millésime 2001: le Clos des Cèdres, les Échelles et le Clos du Curé. Le mourvèdre du Clos des Cèdres s'est dompté et civilisé, faisant grimper très haut sur l'échelle du plaisir, tandis que l'assemblage bordelais des Échelles développe de jolies notes de cèdre et de bois noble, à la manière des grands crus classés, le croquant en plus. Le Clos du Curé, débouché au débotté, pour clore la trilogie, est en retrait à l'ouverture, massif et fermé, mais devient majestueux au fil des minutes et de l'aération, finissant par pinoter joliment sur des notes de griotte.

     

    À peine une minute à moi, lors de cette virée languedocienne! Et encore! Le dernier rendez-vous vigneron, en peu de temps sur la balance, s'est annulé au dernier moment. Ce n'est que partie remise, mais il était temps de rentrer, en cette veille de Pâques. L'orage grondait déjà, dans le Sud de la France et la récolte de petits œufs de grêle fut malheureusement au rendez-vous pour certains...

     

    Olif

     

    P.S.: ce week-end du premier mai, retour en septentrion, pour une dégustation sans cracher, à Avallon. Chai l'un, chai l'autre, ce sera chez Nicolas Vauthier et ce serait ballot de s'en priver!

     

    languedoc,cabrières,bédarieux,lisson,mas coutelou,domaine de la banjoulière,mas jullien,chai christine cannac,clos romain

     

    .

  • Galant comme du vin cuit…

    Propriétaires d’une grande partie des vignes du village, au cours du XVIe siècle, les Dames Abbesses de Château Chalon ne se régalaient pas que de vin jaune. Elles avaient mis au point une recette particulièrement originale pour un vin savoureux, en exerçant leur droit de cuisson chez les vignerons du célèbre rocher. « C’est notre vin galant », disaient-elles en sirotant leur vin cuit aux épices.

    Abbaye Château Chalon.JPG

     Abbatiale de Château-Chalon (photo Olif)

     

    Le vin cuit n’est pas un vin fini, arrivé en bout de course, auquel personne n’a cru. Il n’est pas non plus issu de raisins complètement brûlés au soleil d’une année caniculaire. Le vin cuit est une tradition provençale qu’il ne faut surtout pas confondre avec les vins mutés à l’alcool. Le vin cuit cuit. Dans un chaudron sur le fourneau. Parfaitement !

     

    La suite, c'est sur Fureur des vivres ...

  • 1911-2011: la belle Révolte champenoise

     

    champagne,terre et vins de champagne

    Si on m'avait dit un jour que j'appellerais à la révolte vigneronne champenoise et que je ferais une course de fûts dans les rues d'Aÿ la nuit... Pas facile à manier, un fût! Surtout après une journée de dégustation. Vigneron, c'est un métier.

    Terres et Vins de Champagne, c'est fini, donc, et cette troisième édition fut un moment de pur bonheur. Et pas uniquement parce que le Blog d'Olif fut lauréat du prix des vignerons de Terres et vins, récompensant sa "ferveur champenoise" . Dire que les vignerons champenois ne m'en ont même pas voulu d'avoir essayé de fabriquer mon propre Champagne à partir d'un vin clair lambda!

     

    champagne,terre et vins de champagne

     

    1911, la révolte gronde en Champagne. Après 3 millésimes de disette, les vignerons moustachus champenois crient famine. Pour continuer à produire du Champagne, dont les ventes explosent, les gros négociants font venir frauduleusement des moûts de toute la France. Leurs vins destinés à l'export rejoindront le caniveau, au cours d'opérations commando rondement menées par la fronde vigneronne. Dans le même temps, les vignerons aubois, relégués en seconde division champenoise, tentent de raccrocher le premier wagon. Ce sera chose faite en 1923 et c'était pas trop tôt! Sur la grande qualité des Champagnes de l'Aube, on lira avec grand intérêt le beau dossier qui leur est consacré dans le n°100 de la revue Le Rouge & le Blanc.

    champagne,terre et vins de champagne

     

    Plus d'une semaine que je me préparais intensivement en vue de cet événement dédié aux authentiques vignerons champenois soucieux de préserver leurs terroirs et de les mettre en valeur. Je pouvais rejoindre Aÿ en toute sérénité. L'épreuve a débuté la veille du jour J, en fait, au cours d'un dîner-atelier en comité restreint, où les chefs étoilés champenois ont préparé 18 bouchées en accord avec un vin pré-sélectionné de chacun des 18 vignerons présents. Une prouesse technique au cours de laquelle la plus grande bouteille de la soirée par la taille fut sans contestation possible le Jéroboam de Millésimé 2005 de Francis Boulard et fille, par ailleurs la plus longue au service. Elle a merveilleusement été accompagnée par un Homard/Tartelette au chocolat, exhausteur des notes épicées de ce Champagne.

    champagne,terre et vins de champagnechampagne,terre et vins de champagne

     

     L'autre bouteille qui a marqué certains esprits, dont le mien, fut le magnum de 1982 de Pascal Agrapart, servi avec une morille fraîche fourrée à la volaille. Grand vin, grande bouchée, grand accord, même s'il y en eut beaucoup d'autres.

    À ce stade, on était toujours dans la préparation, mais la grande journée de Terres et vins pouvait désormais commencer sereinement.  Beaucoup de visiteurs attendus, les compteurs ayant dû être bloqués autour de 400, pour que les vignerons ne soient pas dépassés par le succès de leur événement. Dégustation de vins clairs, puis de vins champagnisés, un exercice toujours aussi didactique et enrichissant. Certains vignerons moustachus allaient même jusqu'à présenter des vins clairs encore troubles pour justement le semer, le trouble, et ajouter à la difficulté. De qui se Mocque-ton(neau)?

    Trois vins clairs par vigneron, suivi de 3 versions champagnisées, soit, théoriquement et en pratique, 108 vins dégustés sur la journée. Divers terroirs, styles différents, dosages variés (de zéro à brut "modéré") pour un ensemble qualitatif global extrêmement homogène.

    champagne,terre et vins de champagne

    Parmi les vignerons, un petit nouveau, le poil hérissé car venu dès l'Aube, producteur de rosé et de "Champagne de deuxième zone": Olivier Horiot, vigneron aux Riceys. Ses vins de la parcelle "En Barmont", colorés et tranquilles, sont épatants. Le Rosé des Riceys 2003, aux jolis arômes de griotte, servi la veille sur une bouchée de Canard/Griottine, se goûtait fort bien et possédait  encore une fraîcheur surprenante pour le millésime.

     

    La cerise sur le gâteau champenois fut donc la remise du prix Terres et vins de Champagne au Blog d'Olif. Le prix Terres et vins, c'est un peu comme un Wine Blog Trophy, mais en mieux, parce qu'il vient du cœur et qu'on l'arrose au Champagne. Alors, sûr qu'on va continuer à parler du vrai bon Champagne de vigneron dans cet espace dédié au bon goût, y compris (et surtout) le mien.

    champagne,terre et vins de champagne

     

    Longue vie à Terres et Vins de Champagne et à tous les vrais bons vignerons champenois, sympathiques et accueillants, même quand ils sont "révoltés et en colère".

     

     

    Olif

     

    P.S.: le dimanche de Pâques, n'oubliez pas la grande chasse aux œufs au gamay organisée par les vignerons de la BiojoLeynes!

    champagne,benoit lahaye,terre et vins de champagne,brut nature

  • Prépa Terres et vins de Champagne, acte 2: l'épreuve de vitesse!

    Une dégustation du calibre de celle de Terre et Vins de Champagne nécessite une véritable préparation, en plusieurs étapes. Après le travail de demi-fond, l'épreuve de rapidité avec le 110 mètres Lahaye. Guy Drut nature! De l'effervescence sans comprimé, pas une seule dosette de sucre, ni même de Stévia.

    champagne,benoit lahaye,terre et vins de champagne,brut nature

    Benoît Lahaye, Brut Nature

     

    Un Champagne sautillant, au fruité réjouissant et à la bulle fine et claquante, disponible dans toutes les bonnes crémeries, y compris celles qui vendent vraiment du fromage. Une excellente mise en bouche pour l'épreuve d'endurance champenoise  qui commencera à partir de dimanche soir pour certains. Vivement!

     

    Terre et Vins de Champagne, ce sera lundi 18 avril pour tous, en deux étapes, matin et après-midi, pros et amateurs. L'occasion de saluer le grand esprit d'ouverture des vignerons champagnards, qui, dès la première édition, n'ont pas fermé la porte aux amateurs.

     

    T&V 2011 Affiche.jpg

     

    Olif

     

    P.S.: la semaine prochaine, ce sera Pâques et il faudra déjà penser à reconstituer son bas de Leynes dans le Beaujolais. C'est pas une vie!

    champagne,benoit lahaye,terre et vins de champagne,brut nature

     

  • Cent mots sur La vigne et le vin cent mots

    sylvie reboul,gramenon,michèle aubéry-laurent,

     

    Tout juste l’équivalent d’un tweet pour vanter ce petit livre ludique et rigolo paru aux Éditions Le Polygraphe, brillamment écrit par Sylvie Reboul, et joliment illustré par Pascal Jousselin. Abécédaire plus que dictionnaire, la seule contrainte des ouvrages de cette collection est d’en donner pour un cent.

    En mars, c’est la fête à Sylvie Reboul, qui s’est également fendue d’un très joli portrait de Michèle Aubéry dans le magazine Terre de Vins. Il lui a fallu beaucoup plus de cent mots pour évoquer le « cœur nature » de la célèbre vigneronne de Montbrison sur Lez, qui bat à l’unisson de celui de Gramenon.

     

    Olif

     

    P.S.: il y a bien cent mots tout pile dans le texte ci-dessus. Que ceux qui n'ont pas confiance recomptent! En cas d'erreur de ma part, je leur paierai un verre de Gramenon.

  • Prépa Terres et Vins de Champagne: do it yourself..!

    Le 18 avril, Terre et Vins de Champagne ouvrira ses portes. Cette initiative originale, imaginée par une bande de vignerons champagnards portés sur la connaissance et le travail de leurs sols, est un événement vinique plutôt réjouissant qui donne l'opportunité de goûter à la Champagne avant champagnisation, ce qui n'est pas commun.

    2011 marque le centenaire de la révolte des vignerons champenois et leur lutte contre la fraude pour défendre leurs vins de Champagne et leur authenticité, face aux contrefaçons importées de toute la France. C'est aussi la troisième édition de cette Champagne des terroirs dont le succès ne se dément pas d'année en année. Une révolte en douceur et en profondeur, pédagogique en diable, afin de donner aux amateurs et aux professionnels quelques clés au sujet de l'élaboration du bon Champagne. Le Castel Jeanson d'Aÿ sera probablement bientôt trop exigü pour accueillir la manifestation.

    T&V 2011 Affiche.jpg

    Goûter au vin clair champenois, puis à sa version champagnisée, d'un millésime antérieur, est un exercice difficile pour qui n'en est pas coutumier. Difficile, mais passionnant, surtout lorsque l'on a affaire à des jus provenants de sols travaillés et respectés. Cela demande un entraînement de tous les instants et exige de ne reculer devant aucun sacrifice, ni aucun artifice. La preuve en image.

     


     

    N'importe quoi, comme dirait Mme Olif!

     

    Olif

     

    P.S.: je demande pardon par avance à tous les vignerons champagnards de Terre et vins et j'espère que cette vidéo ne me vaudra pas l'excommunication par l'Évêque de Reims et un bannissement définitif de toute la Champagne viticole.

     

    P.S.2: sans rire, je serai fin prêt pour Terres et vins de Champagne. Je ne manquerais le pélerinage annuel au Castel Jeanson pour rien au monde!

     

    IMGP6884.JPG

     

     

     

     
  • Fragments de Haute-Saône...

    IMG_0523.JPG

    Au cours d'un week-end haut-saônois, de la patate, forcément, il y en a eu. Une bonne gamelle particulièrement appétissante. Mais, il n'y a pas eu que ça!

    Des bouteilles, diverses et variées, il y en a eu aussi, obligé! Des bulles ardéchoises naturellement pétillantes, So Bubbly, so Nanas et Cie, à la stupéfiante Épreuve 2009 des Côtes de la Molière, en passant par un jet de Cayas 2000, syrah du Valais de Germanier Bon Père, se révélant particulièrement épanouie et bien à son aise. Mais, il n'y a pas eu que ça!

     

    IMG_0516.JPG

    Peut-être moins attendues, des vignes, il y a eu, au cours d'une randonnée vélocipédique de décrassage du côté d'Hugier le dimanche matin. Comme il fallait bien boire une fois local pendant le séjour, l'Auxerrois 2007 de Serge Ballot, viticulteur sur les Coteaux d'Hugier, a parfaitement fait l'affaire, goûtant plutôt bien, sur la fraicheur et la vivacité.

    haute-saône,serge ballot,domaine des côtes de la molière,nanas et cie,marnay,la cave se rebiffe,zem

     

    Mais il n'y a pas eu que ça. On voulait du culte, on en a eu pour nos deniers! Pas à l'église, lors du traditionnel jour du Seigneur, mais en plusieurs lieux, dont Cult, petit village du canton de Marnay.

    haute-saône,serge ballot,domaine des côtes de la molière,nanas et cie,marnay,la cave se rebiffe,zem

     

    haute-saône,serge ballot,domaine des côtes de la molière,nanas et cie,marnay,la cave se rebiffe,zemLe plus culte restait pourtant à venir. L'objectif avoué de cette randonnée apéritive était bien de rallier Marnay et cette cave qui se rebiffe perpétuellement dans le landerneau marnaysien. Ce qui nous a amené Chez le Zem sur les coups de 12h30. La bonne heure! Le caviste ne s'est pas rebiffé, ce n'était pas Aléatoire. Un verre  de ce désaltérant pétillant naturel rosé beaujolois de Jean-Claude Lapalu, et ça repart, le temps de faire le tour de ce bel endroit où l'on peut boire, et parfois se restaurer, à l'intérieur ou dans le jardin, et même, à l'occasion, faire son propre barbecue, arrosé des bons canons du patron, issus d'une sélection rigoureuse et passionnée.

     

    haute-saône,serge ballot,domaine des côtes de la molière,nanas et cie,marnay,la cave se rebiffe,zem

     

    Le 8 mai, de 10 heures à 13 heures, le Zem reçoit 3 vignerons qu'il sera particulièrement intéressant de rencontrer. Catherine Bernard viendra de son Languedoc faire goûter ses 2010, Jean-Claude Chanudet apportera ses Morgon, Pascal Henriot, le régional de l'étape, arrivera tout droit de Champlitte avec ses Vins de Pays de Franche-Comté. Voilà qui promet, la patate devrait couler à flots! De quoi ranimer la flamme du très véritable groupe Machin, joyeux compositeur-interprète de cet hymne à la gloire du fleuron de la gastronomie haut-saônoise.

     

    Olif

     

    P.S.: puisqu'on a goûté une belle syrah valaisanne, ne pas oublier que du 13 au 18 avril, Arvinis sera à nouveau la capitale des vins du monde. Les Vins de Pays de Franche-Comté seront peut-être un jour les invités d'honneur, en attendant, les Halles CFF de Morges (Vd) vont vibrer à l'accent du Pays d'Oc.

    haute-saône,serge ballot,domaine des côtes de la molière,nanas et cie,marnay,la cave se rebiffe,zem

  • Gilles Ballorin, le bal(l)adin de la Côte...

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

    Une visite chez Gilles Ballorin démarre généralement au quart de tour. Quelque soit le trafic. Sauf le sien, une camionnette Renault âgée et un peu molle de la batterie, parfois, mais généralement encore admissible au contrôle technique. 6,20 ha de vignes égrenées tout le long de la Côte de Nuits, de l'extrême-nord au sud lointain, cela nécessite une bonne monture. De Chenôve, ultimes parcelles résistant à l'urbanisation dijonnaise galopante, jusqu'à Comblanchien, Gilles Ballorin se balade dans la Côte de long en large. Sa cave, située dans le bas du village de Morey, le long de la 74, est celle d'un ancien négociant qui a fait de mauvaises affaires. Lorsqu'il l'a racheté, Gilles en a plutôt fait une bonne. Les lieux sont un peu démesurés  grands pour lui, mais, du coup, il prend ses aises. Convaincu dès le début par le bio et la biodynamie, le domaine Ballorin & F (pour filles, femme, Fabienne, Filomène?) a d'emblée converti les parcelles exploitées pour leur permettre de s'exprimer de la plus belle des manières.

     

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

    Son fleuron, ce sont ses Damodes, un cru à la mode de chez Nuits. Situées dans la partie haute du climat, celle qui est en "villages" (en bas de la route, ce sont des premiers crus), les Damodes de Gilles Ballorin ont pour voisines celles du domaine Chantal Lescure, joliment complantées à cette saison de petites fleurs violettes. Vive la biodiversité biodynamique! La friche de gauche finit de rassurer sur l'absence de pollutions de voisinage. Du haut de cette grosse vingtaine d'ouvrées, le paysage est très ouvert et remarquable. Tranquille et sereine quiétude. Coteau plutôt pentu, la parcelle est travaillée au cheval. Ce qui a le mérite de rendre le sol particulièrement vivant. De la terre qu'il fait bon humer et prendre à pleine main.

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

    Des Damodes à Morey, pour éviter le trafic routier, quand le Trafic Renault veut bien démarrer, l'itinéraire passe par la route des Grands Crus, devant la Romanée-Conti et derrière le Clos-Vougeot. Dans les jeunes vignes du plus célèbre des crus bourguignons, avec un peu de chance, on peut voir Mickey, le plus célèbre des chevaux comtois bourguignons, s'affairer et s'appliquer à tracer de beaux sillons.

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

    De retour dans les immenses caves du domaine, la dégustation des 2010 en cours d'élevage peut commencer. Bien ancrées dans le terroir bourguignon et l'histoire de France, l'entrée de gamme est constituée d'un fier aligoté dénommé Le Hardi, dont il faut bien se garder, à gauche comme à droite, d'un Bourgogne blanc Sans peur, mariant crânement et voluptueusement pinot blanc et pinot beurot au chardonnay musqué, d'un Bourgogne rouge Le Bon, parce qu'il est bon, évidemment, mais surtout du nom de Philippe III, le plus mécène des Ducs de Bourgogne, et, enfin, d'un Bourgogne Passetoutgrains plutôt Téméraire et majoritairement pinot noir, tu parles, Charles!

    Si 2010 a retrouvé les vertus élégantes, fines et désaltérantes de 2008, en donnant des vins très frais et digestes, 2009 se pose comme un véritable papa, par son potentiel puissant, solaire et chaleureux. Des vins taillés pour la grande garde, cela paraît évident.

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

     

    En 2010, le coup de cœur sera rose. Le Marsannay Cœur de rose est un rosé. Oui, comme son nom l'indique. Non sulfité, élevé en barrique. Du velours pour le gosier. Un tutu de ballerine qui vient caresser le fond de la gorge au cours d'un entrechat sans les pointes.

    Les rouges 2010 n'ont pas tous terminé leur malo mais on pressent déjà de belles choses.

    Après le fût, la bouteille. Le Fixin 2009 Les Chenevières est une petite bombe fruitée. Pas de SO2 à la mise, ce qui en fait un vin décomplexé et particulièrement expressif, avec une jolie matière derrière. Le Nuits-Saint-Georges Les Damodes 2008 possède déjà toute la magie du cru. Un grain de pinot très fin et épanoui qui ne demande qu'un peu de temps pour encore mieux s'exprimer. Le Morey-Saint-Denis Très Girard devrait à terme donner un joli vin. La parcelle, située dans le bas du village, vient tout juste d'être reprise et doit encore s'acclimater à son nouveau mode cultural. Le 2009 pinote joliment et possède une belle fraicheur acidulée sur des tanins bien enrobés.

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

     

    Une balade sur la Côte ne saurait se terminer sans une visite amicale à la Capitale des Ducs de Bourgogne. Les dijonnais vont avoir un bien joli tramway, mais pour l'instant, c'est plutôt le Bronx question circulation! Suivez le guide et il vous emmènera tout droit Ô gré du vin. Une cave comme on aimerait en voir plus souvent, en plein cœur de la ville, 106 rue Monge. Un endroit qui regorge de trésors, tant Bertrand Joinville est un caviste avisé dans ses choix. Il aime les grands contenants, ce qui n'est pas une mauvaise chose lorsqu'il s'agit de vins du Beaujolais. Magnums de Poquelin 2010 des Côtes de la Molière ou Jéroboam de Morgon de Marcel Lapierre pour les grandes et bonnes soifs!

     

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

     

    Chez Bruno, comme son nom l'indique, le patron s'appelle Bruno. Mais, pas comme dans la chanson, on n'y boit pas de tord-boyaux. Bar à vins, bar à jambons, bar à burrata parfois, Bruno a le culte du produit et refuse de servir les blaireaux. L'ambiance est à la simplicité, à la sincérité, à la convivialité. On trinque, on échange les bouteilles avec les voisins de comptoir, on fait des rencontres passionnantes. Très certainement la plus petite (par la taille) des grandes adresses dijonnaises.

     

    bourgogne,gilles ballorin,morey-saint-denis,nuits-saint-georges,les damodes

    La burrata, façon Bruno. Mamma mia...

     

     Olif

     

    P.S.: le 11 avril, légèrement au sud de la Côte, le Beaujolais sera en fête. Beaujolois, biojolais, il y en aura pour tous les goûts, essentiellements les meilleurs. Et tant pis pour ceux qui n'aiment pas ça!

     

    beaujolais,chiroubles,karim vionnet,2009

     

    beaujolais,chiroubles,karim vionnet,2009

     

  • Projet BioTrilla, l'écologie buvable...

    Une utopie, vraiment? Ce beau projet communautaire de sauvetage d'un vignoble sur la commune de Trilla, dans le Haut Fenouillèdes, cela peut être l'affaire de tous. Enclave occitane remarquable et particulièrement sauvage au sein du Roussillon, victime de plein fouet de la désertification rurale, le Haut-Fenouillèdes est réputé, non pas pour ses champs de fenouil, mais pour ses vieilles vignes, désormais le plus souvent candidates à l'arrachage. Et face à ça, le cœur de Vincent ne balança pas longtemps. Disciple de Christophe Peyrus, de Claude Serra et de Gérard Gauby, Vincent Balansa a épousé à bras le corps la cause de Trilla, sans aucune envie de se faire étriller.

    shapeimage_2.jpg

    Crédit photo: La Boria

    La Boria a donc vu le jour. Un gros labeur en perspective, que la création de ce domaine et la mise en valeur de ce vignoble, mais avec la certitude qu'il deviendra quasiment une réserve viticole naturelle, désormais préservée des méfaits de la viticulture chimique. Une fort jolie façon de démontrer qu'il peut y avoir une solution économiquement viable en dehors de l'arrachage.

     

    2009 fut le premier millésime de La Boria, on en souhaite plein d'autres, en attendant de pouvoir y goûter et, pourquoi pas, de se rendre un de ces jours sur place, parce que c'est aussi une région magnifique.

     

    IMGP3629_2.JPG

    Paysage du Haut-Fenouillèdes, du côté de Bélesta (crédit photo: Olif)

     

     

    Olif

     

    P.S.: les vignerons du Fenouillèdes tiennent leur salon annuel demain à Bélesta. Annonce peut-être un poil trop tardive pour tous ceux qui ne sont pas en vacances dans la région, mais ça devrait pourtant valoir le coup! Et ce sera l'occasion de goûter aux vins de Vincent Balansa.